BFM Business

Comment Maisons du monde utilise ses magasins pour vendre en ligne

Les ventes en ligne ont atteint 19% du total des ventes de Maisons du monde qui vise 25% du chiffre d'affaires à l'horizon 2020.

Les ventes en ligne ont atteint 19% du total des ventes de Maisons du monde qui vise 25% du chiffre d'affaires à l'horizon 2020. - Maisons du monde

Ses vendeurs dotés de tablettes connectées proposent aux clients de découvrir un catalogue virtuel bien plus riche que les rayons du magasin où ils se trouvent. En ajoutant ces ventes en ligne à celles de son site web, 51% du chiffre d'affaires total est réalisé en "mode virtuel".

Maisons du monde aurait-il trouvé la martingale pour marier intelligemment les ventes en ligne et les achats dans ses magasins physiques? Son site internet marchand a fêté ses dix ans l'an passé. Sur cette plateforme web, ses ventes ont progressé, en 2016, de 40%. Une croissance bien plus forte que celle du chiffre d'affaires annuel global: + 26% à 881 millions d'euros. Le site marchand génère ainsi désormais à lui seul 19% du chiffre d'affaires de Maisons du Monde. Et ce n'est pas fini.

Un quart du chiffre d'affaires sur Internet en 2020

"Nous visons environ 25% du chiffre d'affaires sur internet à l'horizon 2020" insiste le directeur général, Gilles Petit. Car ses ventes en ligne sont dopées par une stratégie originale que les anglo-saxons appellent le "store to web". Il s'agit des achats réalisés à partir de tablettes tactiles connectées dont sont dotés ses commerciaux dans 126 de ses magasins physiques.

Les vendeurs sillonnent le magasin avec ces terminaux pour présenter virtuellement tout le catalogue aux clients, grâce à une application mobile développée à cet effet. Les acheteurs, ainsi assistés en magasin, peuvent passer commande en ligne, via ce catalogue virtuel, mobile et interactif. Et surtout se laisser tenter par offre bien plus large que celle du magasin dans lequel le client se trouve.

Pour lire la suite, cliquez sur plusgrandplusfort.fr (édité par BFMBusiness)

Frédéric Bergé
https://twitter.com/BergeFrederic Frédéric Bergé Journaliste BFM Éco