BFM Business

Coca-Cola veut inonder la France de boissons sans alcool

Coca-Cola va lancer de nouvelles boissons en France.

Coca-Cola va lancer de nouvelles boissons en France. - Remy Gabalda - AFP

Le groupe américain a décidé de lancer dans l'Hexagone une nouvelle marque de boisson sucrée sans alcool par an d'ici 2020. Son but est de se diversifier.

Coca-Cola a décidé de lancer une offensive sur la France. "En France, Coca-Cola réalise 90% de son activité avec les marques Coca-Cola, Sprite et Fanta", alors que dans un pays comme le Japon, "ces trois marques ne représentent que 25% de l'activité, car nous vendons aussi du thé, du café, de l'eau et même des soupes", a déclaré le tout nouveau président de Coca-Cola France François Gay-Bellile, en développant la stratégie du groupe lors d'une conférence de presse.

Or, "nous voulons faire la même chose en France où les attentes (des consommateurs) ne sont pas très différentes", a assuré François Gay-Bellile en annonçant "le lancement d'une nouvelle boisson chaque année d'ici 2020".

Le groupe avait commencé ce travail en 2014 en lançant la marque Finley dans l'Hexagone, après avoir racheté les jus de fruits Innocent en 2013. Mais aujourd'hui, Coca-Cola exprime son ambition d'aller plus vite en termes de diversification en donnant la priorité aux thés et aux infusions avec le lancement de la marque Honest, boisson sucrée à base de plantes infusées, en juin. Selon le groupe, la catégorie des thés et infusions a crû de 9% en volume et 16% en valeur en 2016.

Travail sur les emballages

Coca-Cola avait annoncé en mars qu'il allait lancer sa propre marque de boissons à base de thé en Europe après la fin de la joint-venture formée avec Nestlé qui produisait et distribuait le Nestea.

Le groupe Coca-Cola ne donne aucun chiffre sur son activité en France, ni sur ses objectifs de ventes, mais l'embouteilleur européen des boissons CCEP (Coca Cola European Partners) réalise 2 milliards d'euros de recettes en France, selon le groupe.

Cette offensive sur les marques sera accompagnée d'un travail sur les emballages avec un focus sur de plus petites quantités: canettes individuelles de quinze centilitres et bouteilles familiales réduites à un litre, ainsi qu'une bouteille en verre de 25 cl pour les cafés et restaurants.

Ce changement doit permettre "d'accompagner le consommateur dans la maîtrise de la consommation", mais également de "valoriser la catégorie", assure le groupe. Le producteur de sodas a également rappelé son intention de réduire de 10% le sucre dans ses recettes d'ici 2020, à l'heure où les boissons sucrées sont très attaquées dans les médias pour leur rôle supposé dans le déclenchement de maladies liées à la "malbouffe".

D.L., avec AFP