BFM Business

Champagne: la récolte 2016 sera famélique mais de bonne qualité

Le syndicat général des vignerons de Champagne estime que la récolte sera en moyenne de 7.000 à 7.500 kilos de raisin par hectare contre 12.000 à 13.000 kilos en 2015.

Le syndicat général des vignerons de Champagne estime que la récolte sera en moyenne de 7.000 à 7.500 kilos de raisin par hectare contre 12.000 à 13.000 kilos en 2015. - François Nascimbeni-AFP

En Champagne, le déficit anticipé des vendanges sera de 25 à 35% en volume, dû aux intempéries. Les vignerons promettent que la qualité du vin produit avec ces quantités réduites de raisin sera au rendez-vous.

Le raisin à vendanger en 2016 sera rare en Champagne. Comme prévu, la récolte 2016 s'annonce en forte baisse en raison des intempéries du printemps, mais la qualité sera au rendez-vous, a assuré Maxime Toubart, le président du syndicat général des vignerons de Champagne.

"La vendange s'annonce de très bonne qualité. Avec le service technique du comité Champagne nous suivons un certain nombre de paramètres: l'acidité, la maturité, l'évolution du poids des grappes et cela nous fait penser qu'on va se rapprocher de l'année 2002 qui était une grande année", a assuré Maxime Toubart.

"Par contre, en quantité ce sera une des pires campagne depuis ces vingt dernières années. Nous avons eu du gel, de la grêle et des maladies, et on aura en moyenne un déficit de vendange de 25 à 35%", a-t-il ajouté. Le syndicat estime que la récolte sera en moyenne de 7.000 à 7.500 kilos de raisin par hectare contre 12.000 à 13.000 kilos en 2015.

Ces estimations confirment les prévisions du bulletin de conjoncture émis le 22 août 2016 par les services du ministère de l'agriculture. "Le vignoble a été touché par plusieurs jours de gel au printemps et la production a été détruite sur 4.600 hectares" expliquait ce document à propos des vins de Champagne.

Le département de l'Aube a été particulièrement affecté

Le département de l'Aube a été particulièrement touché par ces mauvaises conditions propices aussi à l'invasion du mildiou, au point que certains viticulteurs ne vont pas vendanger cette année "car la récolte ne paiera pas la cueillette", selon Maxime Toubart.

La Champagne bénéficie d'un système de réserve (stockée dans des cuves) qui permet les bonnes années de conserver une partie de sa vendange pouvant être commercialisée par la suite, sur décision de l'interprofession, en cas de récolte insuffisante ou de surchauffe des ventes. Cette réserve permettra aux viticulteurs de passer l'année, mais "si on a deux années comme ça, c'est la catastrophe", prévient Maxime Toubart. Les vendanges devraient démarrer en milieu de semaine prochaine.

Les vignes de champagne représentent 34.300 hectares répartis sur cinq départements du nord-est de la France. En 2015, 320 millions de bouteilles de champagne ont été produites, représentant un chiffre d'affaires de 4,7 milliards d'euros.

F.Bergé avec AFP