BFM Business

Carrefour met le turbo sur le bio

Georges Plassat, le PDG de Carrefour, en visite dans l'un des magasins de l'enseigne.

Georges Plassat, le PDG de Carrefour, en visite dans l'un des magasins de l'enseigne. - AFP-LIONEL BONAVENTURE

"Le distributeur prévoit de doubler le nombre de ses "Carrefour Bio" en 2016. Objectif, à terme: concurrencer les enseignes spécialisées comme Naturalia, Biocoop et Bio C Bon."

"La sixième ouverture est prévue la semaine prochaine, et d'ici la fin de l'année, on comptera une dizaine de Carrefour Bio" annonce ce mardi la directrice de l’enseigne, Aline Champion. Pas de doute, les produits biologiques constituent l’un des axes de développement stratégiques du distributeur pour l’année en cours.

"Les magasins bio, on en a peu, on en aura beaucoup (...) Nous allons pousser les feux sur ce secteur", avait d’ailleurs fait savoir Georges Plassat, le PDG de Carrefour, jeudi 10 mars lors de la présentation des résultats et perspectives du groupe.

Ces nouveaux points de vente viendront s’ajouter aux cinq Carrefour Bio actuellement en service, tous situés à Paris ou en proche banlieue. Le premier magasin avait ouvert en 2013 sur le boulevard Diderot, près de la gare de Lyon. Il n’est pas exclu que l’enseigne 100% bio s'installe dans d’autres villes de France.

5.000 références bio dans ses hypermarchés

Cette stratégie d’ouverture de boutiques spécialisées s’ajoute à celle de la commercialisation de produits biologiques dans les magasins classiques de l’enseigne, et notamment sous sa propre marque. Le groupe vend actuellement jusqu'à 5.000 références bio dans ses hypermarchés, dont 1.800 en marque de distributeur (MDD). En 2015, les produits arborant le label "AB" ont vu leurs ventes progresser de 11% par rapport à 2014 au sein de l'enseigne, soit un peu plus que le marché, en progression de 10%. Pour mémoire, la vente de produits biologiques a généré 5,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires en France en 2015.

Avec ces nouvelles boutiques et ses produits bios en MDD, Carrefour espère concurrencer les enseignes spécialisées comme Naturalia, Biocoop, Bio C Bon, La vie claire, etc. Ces magasins spécialisés représentent 34% des ventes de produits bio de l’Hexagone, contre 44% assurés par les enseignes généralistes.

Avec 10 magasins fin 2016, Carrefour restera encore loin derrière son rival Casino, qui exploite le réseau Naturalia (137 magasins). De leur côté, Auchan travaille au développement de son concept "Coeur de nature" et Leclerc a récemment affiché son ambition "de devenir le premier distributeur bio en France". Enfin, Lidl devrait prochainement lancer des corners bio dans ses magasins.

A.R. avec AFP