BFM Business

Black Friday: le "cadeau" d'Apple qui ne lui coûte pas bien cher

-

- - Peter Kneffel - DPA - AFP

La marque américaine profite du Black Friday pour lancer une opération commerciale dans ses Apple Stores français en offrant des cartes cadeaux sur l'achat de certains produits. La Fnac en revanche propose jusqu'à 70 euros de rabais sur les iPhone et 80 euros sur les iPad.

La grande braderie chez Apple, ce n'est pas encore pour aujourd'hui. La marque qui profite du Black Friday pour lancer une opération commerciale baptisée "journée spéciale shopping" propose à ses clients des cartes cadeaux iTunes. De 25 euros, pour l'achat d'une Watch Série 1, à 150 euros pour l'acquisition de certains modèles de Mac. Ces sommes seront créditées sur le compte iTunes des clients et leur permettront d'effectuer des achats sur les différents stores en ligne de la marque (iTunes, App Store et iBook Store).

La marque américaine veut donc profiter de l'engouement autour du Black Friday. Une première depuis plusieurs années. L'année dernière, Apple avait superbement ignoré ce rendez-vous commercial. Et en 2014, seuls les Apple Stores américains s'étaient mêlés à la cohorte des enseignes "célébrant" l'événement. Avec une simple opération caritative consistant à offrir ce jour-là une carte cadeau iTunes à tout acheteur, avec la promesse de consacrer les bénéfices de la journée à la lutte contre le Sida.

L'inventeur de l'iPhone n'a jamais été un fervent adepte des promos. Auparavant, Apple qui a exporté le Black Friday en Europe en 2006, pratiquait bien quelques petits rabais mais de façon très discrète. La plupart des ristournes étaient consenties sur des logiciels et des accessoires. Quelques produits comme les Mac étaient parfois concernés mais il ne fallait pas s'attendre à des promos d'enfer. Sur un ordinateur à 1.500 euros, les rabais ne dépassaient guère les 100 euros par exemple. Quand rabais il y avait. Le site MacGeneration relevait il y a quelques années, cette amusante offre de l'Apple Store du Luxembourg: les prix barrés étaient identiques aux nouveaux prix...

-
- © -

Symptomatique de la politique d'Apple qui n'a jamais voulu entrer dans une quelconque guerre tarifaire pour imposer ses produits. Chez Apple, le prix n'est pas un levier. Jusqu'à présent, les produits de la marque s'écoulaient en grande quantité et les stocks étaient plus près de la rupture que de l'excédent. Ce qui est moins vrai aujourd'hui. Les ventes d'iPad s'effondrent depuis quelques années, celles d'Apple Watch ne volent pas bien haut et les iPhone continuent de reculer (-5% au dernier trimestre). Tim Cook a même reconnu du bout de lèvres en mai dernier que "le prix des iPhone était élevé." Un aveu inédit dans la bouche d'un patron d'Apple. 

Jusqu'à 80 euros de moins pour l'iPad

Pour autant, pas question de changer de stratégie. "Nous allons continuer à faire des produits avec un haut niveau de qualité et c'est pour cela que nous n'allons pas concurrencer les autres marques sur les prix", assurait Tim Cook dans la même interview. Apple ne veut pas "salir" son image en faisant des promos.

Les enseignes qui vendent des produits Apple ont, elles, moins de scrupules. À commencer par la Fnac qui vient de dévoiler quelques produits Apple concernés par son opération "Black Friday". Et ce sont les iPad (le produit dont les ventes chutent le plus) qui bénéficient le plus de la promo. 16 références de tablettes sont ainsi concernées avec des réductions comprises entre 8 et 12%. Le plus gros rabais concerne l'iPad Pro de 9,7 pouces vendu 610 euros, soit 80 euros de moins

-
- © -

Les iPhone sont aussi de la partie à la Fnac. Avec des réductions de 50 euros sur l'iPhone 7 qui vient pourtant de sortir (829 euros pour le modèle de 128 Go contre 879 euros avant le rabais). Sur l'iPhone 6s, l'enseigne fait un plus gros effort encore avec une ristourne de 70 euros sur le modèle 128 Go, 4.7'' couleur or. La plupart des Mac seront aussi concernés avec des remises de 10% à l'occasion de ventes Flash, soit des rabais pouvant aller jusqu'à 280 euros pour des modèles comme ce Apple MacBook Pro 15.4 qui passe de 2.800 à 2.520 euros. 

Si la Fnac fait un gros effort sur les produits Apple, outre-Atlantique, les enseignes se livrent, à l'occasion du Black Friday, à une guerre commerciale encore plus farouche sur les produits arborant la célèbre pomme. Ainsi Best Buy (le Darty américain) propose un bon d'achat de 250 dollars pour l'achat d'un iPhone 7 et Target consent à un rabais de 150 dollars sur l'iPad, quand la Fnac se contente d'un "petit" 80 euros.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco