BFM Business

Auchan se met aux vêtements de seconde main

BFM Business
L’enseigne teste actuellement dans cinq de ses hypermarchés des espaces dédiés à la vente de vêtements d’occasion. Les clients peuvent aussi troquer les habits dont ils ne veulent plus contre des bons d’achat.

Le marché de la vente de vêtements d’occasion est en plein essor, porté par les sites de vente en ligne comme Vinted. A tel point que ce business intéresse aussi les enseignes traditionnelles. Citadium, le Printemps ou Les Galeries Lafayette ont ouvert des corners dédiés à l'occasion. La grande distribution les rejoignent. Auchan a lancé depuis le début de semaine un test pour proposer à ses clients un espace de vente de vêtements de seconde main, selon des informations de LSA. Cinq magasins (Roncq (59), Melun (77), Hirson (02), Marseille (13) et de Bordeaux-Mériadeck (33) sont concernés par cette expérimentation, prévue pour durer 3 mois.

Ces espaces sont gérés par Patatam, une entreprise spécialisée dans les vêtements d’occasion, avec laquelle Auchan a passé un partenariat. "Notre métier est de recevoir, de traiter et de trier les vêtements que l’on reçoit chez nous. Trois à quatre personnes interviennent dans la chaîne de sélection pour chaque article, assurant ainsi la plus grande qualité aux références que nous remettons sur le circuit de la seconde main", explique Eric Gagnaire, l’un des cofondateurs de Patatam à LSA.

Des prix fixes

Les vêtements mis en vente s’adressent uniquement aux femmes et aux enfants. Les prix ne sont pas fixés en fonction de la marque du vêtement et de sa qualité, mais selon sa catégorie. Les t-shirt sont à 3 euros, les pantalons et pulls à 8 euros et pour un manteau, il faut compter 15 euros.

Les espaces consacrés à ce nouveau service ont des formats et des zones d’implantations différents selon les magasins, afin d’évaluer la formule qui plait le plus aux clients. LSA cite l’exemple du magasin de Roncq qui propose 1400 vêtements sur une espace d’une cinquantaine de mètre carrés. Tous sont clairement identifiables dans le magasin, grâce à de grands panneaux verts indiquant "Espace seconde main".

Les clients peuvent aussi venir dans ses espaces pour déposer les vêtements dont ils n’ont plus l’utilité. Ils recevront en échange des bons d’achat à dépenser dans le supermarché, sur le même modèle que les espaces des produits d'occasions lancés par E.Leclerc. Un service qu’Auchan a déjà expérimenté à l’automne dernier. Au cours d’une journée il avait lancé une opération "videz vos placards", en invitant ses clients à déposer leurs vêtements en bon état à l’accueil de tous ses supers et hypermarchés. 

Coralie Cathelinais