BFM Business

Après avoir reçu de nombreuses insultes, Jeff Bezos assure qu'il peut se passer de ses clients racistes

Au premier trimestre, le géant du e-commerce a engrangé 75,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en hausse de 26% sur un an.

Au premier trimestre, le géant du e-commerce a engrangé 75,5 milliards de dollars de chiffre d'affaires, en hausse de 26% sur un an. - AFP

Le patron d'Amazon a publié sur son compte Instagram un mail insultant où il lui est reproché de soutenir le mouvement Black Lives Matter. "Tu es le genre de client que je suis content de perdre" lui répond Jeff Bezos.

Jeff Bezos entre dans l'arène politique. Le patron d'Amazon a publié sur son compte Instagram une capture d'écran de mail qu'il a reçu de la part d'un client en colère. 

"Vous êtes un parfait t*** du c**, écrit le client en colère. J'avais commandé un produit chez vous quand j'ai découvert que vous souteniez le mouvement Black Lives Matter. J'ai annulé ma commande et je ne suis pas le seul. Campez sur vos positions et nous verrons vos profits s'effondrer et nous en rirons."

Ce à quoi Jeff Bezos a répondu directement:

"Il y a eu un certain nombre de réponses écoeurantes mais pas surprenantes dans ma boîte de réception depuis mon dernier message. Ce genre de haine ne devrait pas être autorisé à se cacher dans l'ombre. Il est important de le rendre visible. Ce n'est qu'un exemple du problème. Et, Dave, tu es le genre de client que je suis content de perdre."

Le patron d'Amazon dit en effet recevoir de nombreux messages d'insultes depuis qu'un bandeau "Black Lives Matter" en soutien au mouvement antiraciste aux Etats-Unis est apparu sur le site de e-commerce.

"J'ai un fils de 20 ans et je ne suis pas inquiet pour lui"

Vendredi dernier, Bezos avait déjà rendu public un mail reçu d'une cliente qui se disait choquée de se voir imposer un message politique sur le site de vente. "Je suis pour la liberté de chacun d’exprimer ses opinions, mais l’initiative de votre entreprise de nous balancer ça sous les yeux m’a beaucoup choquée et je pense que d’autres vous le diront", déplore cette cliente.

Jeff Bezos, dont l'entreprise a fait un don de 10 millions de dollars à des organisations de lutte contre le racisme, a répondu à cette cliente que son soutien au mouvement avait pour but de faire changer les choses sans minimiser les problèmes rencontrés par les autres communautés. 

"J'ai un fils de 20 ans et je ne m'inquiète pas du fait qu'il soit battu à mort un jour en détention. Les parents noirs ne peuvent pas tous en dire autant", écrit la première fortune de la planète.

Amazon emploie beaucoup d'afro-américains aux Etats-Unis, principalement dans ces centres de distribution. Selon un rapport de 2016, 58% des employés dans les entrepôts du groupe alors que ce taux tombe à 42% lorsqu'on ajoute les cadres et les managers. 

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco