BFM Business

Année catastrophique pour le champagne avec des ventes en chute d'un tiers sur l'année

Caviar, homard et champagne: les notes de frais exorbitantes d'un élu local

Caviar, homard et champagne: les notes de frais exorbitantes d'un élu local - AFP

Les producteurs de Champagne s'attendent à écouler 100 millions de bouteilles de moins que l'année précédente à cause de la crise du Covid-19.

Le champagne, autre grande victime de la crise du Covid-19. Les producteurs ont ainsi pour la première fois publié en cours d'année leurs prévisions de vente sur l'année. Et elles sont catastrophiques. En Champagne, on s'attend à une baisse de près d'un tiers des ventes de bouteilles sur l'année, soit 100 millions de moins qu'un an plus tôt. Le manque à gagner est estimé à 1,7 milliard d'euros par la profession.

C'est "le signe de circonstances exceptionnellement graves", explique le porte parole du Comité interprofessionnel du champagne (CIVC), Thibaut Le Mailloux dans Les Echos.

Selon Nielsen, les ventes d'alcool ont fortement accusé le coup durant le confinement, à commencer par celles de champagne. Sur les trois premiers mois de l'année, elles ont reculé de 22% par rapport à l'année dernière. Et sur le seul mois de mars, le plongeon a atteint 70% alors que seule la seconde moitié du mois était concerné par le confinement. Les mois d'avril et de mai pour lesquels l'interprofession ne dispose pas encore de chiffres risquent d'être catastrophiques.

"Les commandes sont très faibles, l'oenotourisme est à l'arrêt et les consommateurs ne sont pas d'humeur à boire des vins à bulles", résume le porte parole du CIVC. Et si les ventes ont bondi de 75% le premier jour du déconfinement, la crise économique devrait avoir des conséquences très importantes sur la filière dans les années à venir.

Frédéric Bianchi
https://twitter.com/FredericBianchi Frédéric Bianchi Journaliste BFM Éco