BFM Business

Agriculture: l'État veut forcer les industriels à publier leurs comptes

Certains industriels refusent actuellement de publier leurs comptes, malgré les sanctions.

Certains industriels refusent actuellement de publier leurs comptes, malgré les sanctions. - Damien Meyer - AFP

Une disposition de la loi Sapin 2 va augmenter le montant des sanctions contre les industriels, comme Bigard ou Lactalis, qui ne publient pas leurs comptes.

Alors que les négociations commerciales entre la grande distribution et les industriels sont toujours aussi tendues, le gouvernement veut forcer la main à ces derniers. Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a ainsi indiqué qu'une disposition de la loi Sapin 2 allait contraindre les industriels comme Lactalis et Bigard à publier leurs comptes, dans une interview au quotidien Libération paru mercredi.

Interrogé sur la loi Sapin 2, le ministre a assuré "qu'il y a aujourd'hui des industriels qui ne publient pas leurs comptes. Comme le mastodonte laitier Lactalis, et Bigard, le géant français de la viande. Donc ils peuvent toujours nous dire que c'est la faute de la grande distribution, on perd de l'argent, etc."

"On ne sait pas s'ils disent vrai"

"On ne sait pas s'ils disent vrai. Ce n'est pas légal mais les sanctions qui sont payées quand ils ne publient pas leurs comptes sont tellement faibles qu'ils choisissent de ne pas les publier", poursuit dans l'interview le ministre qui annonce que la loi Sapin 2 "va augmenter les montants des sanctions. Et raccourcir la procédure".

"Par ailleurs, on va aussi modifier la Loi de modernisation de l'économie afin que le prix payé au producteur figure désormais dans les contrats", a ajouté Stéphane Le Foll.

Les négociations tarifaires entre la grande distribution et ses fournisseurs (agro-industriels et coopératives), qui se sont achevées lundi, donnent lieu chaque année à de vives tensions, et sont dans le collimateur du gouvernement.

Y.D. avec AFP