BFM Business

Bruno Le Maire annonce un fonds de 100 millions d'euros pour accélérer la digitalisation des commerçants

Seulement une boutique sur trois est digitalisée. Pour Bruno Le Maire, cette crise doit accélérer leur mutation. Invité de BFM Politique, le ministre annonce que des fonds sont disponibles pour les aider et que les sommes issues de ces commandes "iront dans leur poche".

"Il ne faut pas que Amazon soit le grand gagnant de cette crise", lance Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, lors de l'émission de BFM Politique ce dimanche. Le géant américain a enregistré des ventes record depuis le début de la pandémie, alors que les petits commerçants "non essentiels" sont obligés de baisser leur rideau pour la deuxième fois de l'année.

Pour le ministre de l'Economie, les professionnels de la vente doivent se mettre au commerce en ligne pour leur permettre de rebondir.

"Seulement une boutique sur trois est digitalisée. Nous allons mettre 100 millions d’euros pour digitaliser les petits commerces", annonce Bruno Le Maire. Avec un objectif clair "qu'il y ait moins de la moitié des petits commercants qui ne soient pas digitalisés" à la sortie de la crise.

100% dans leur poche

Le gouvernement va les accompagner, car en plus d'une aide financière, ils peuvent trouver tous les renseigements sur les moyens mis à leur disposition sur le site du ministère de l'Economie, précise le ministre. Un accompagnement logistique va aussi leur être proposé.

"Nous allons mobiliser la Poste", a indiqué Bruno Le Maire, qui va mettre en place une plateforme municipale pour prendre en charge l'acheminement des commandes.

Dès l'annonce du deuxième confinement, le gouvernement a incité les commercants à lancer leur service de "click&collect", afin que ceux qui ne peuvent plus accueillir les clients gardent une activité via les commandes en ligne ou par téléphone.

Ce dimanche, Bruno Le Maire a par ailleurs annoncé que le fruit de cette activité serait "à 100% pour les commercants".

"Tout cela ira dans leur poche, on ne le déduira pas du chiffre d'affaires perdu pour l'accès au fonds de solidarité", annonce le ministre.

Il cite en exemple un commerçant qui a eu 6000 euros de chiffre d'affaires en 2019, et rien pour ce même mois en 2020, il obtiendra 6000 euros d'aide, quelle que soit la somme obtenue par le biais des commandes.

Bruno Le Maire a, à cette occasion, incité les Français à soutenir les commerces de proximités.

"J’appelle les Francais à faire des commandes pour que les commerçants fassent du chiffre", a-t-il lancé.
C.C.