BFM Business

Brexit: à cause d'une virgule, le monde entier va s'arracher la pièce commémorative de 50 pence

BFM Business

Un appel au boycott a été lancé en Grande-Bretagne contre la pièce commémorative de 50 pence frappée de la devise "Peace, prosperity and friendship with all nations". Il manque une virgule dite d'Oxford entre les mots "prosperity" et "and" qui, selon les lettrés britanniques est ce qui "sépare les humains des animaux".

Ce qui change en Europe le 1er février? Le départ du Royaume Uni de l'Union Européenne. Le Brexit sera officialisé ce vendredi 31 janvier à minuit. Dès le lendemain, les britanniques vont se ruer pour tenter d'avoir la pièce de 50 pence (environ 0,58 euro) qui célébrera cet événement. Le gouvernement britannique a tout fait pour qu'ils puissent en trouver et, au départ ce n'était pas gagné.

En effet, à cause des nombreux reports, la frappe de cette pièce symbolique a été reportée à plusieurs reprises. Le Brexit devait avoir lieu le 29 mars dernier, puis le 12 avril. Ce sera donc le 31 janvier.

Un appel au boycott à cause d'une virgule

Le message inscrit a été un motif de polémique mineur. Elle porte le message "Peace, prosperity and friendship with all nations" (Paix, prospérité et amitié avec toutes les nations) qui a été perçue comme un pied de nez à l'Europe et comme des bras tendues vers les Etats-Unis. Et pour cause, elle est issue d'un discours de 1801 de Thomas Jefferson, l'un des grands acteurs de l'indépendance américaine et troisième président des États-Unis.

Tout va bien? Pas vraiment. Dimanche dernier, un appel au boycott de la pièce a été lancé sur les réseaux sociaux par l'écrivain Philip Pullman. Pour l'auteur de la trilogie "À la croisée des mondes", il n'est pas pensable de diffuser cette pièce qui affiche une erreur de ponctuation inadmissible.

Il manque une virgule dite d'Oxford entre "prosperity" et le "and". Pour cette raison, elle "devrait être boycottée par tous les lettrés", écrit le romancier. Pour Stig Abell, rédacteur en chef du Times Literary Supplement, "l'absence de virgule après la 'prospérité' me tue". 

"Êtes-vous des gens fous?"

Rappelant un débat qui a fait couler beaucoup d'encre, Philip Pullman note que cette virgule est incluse avant le "et" final dans les listes. En 2011, le code typographique de l'Université d'Oxford avait supprimé cette règle. Comme le rappelle The Guardian, ce changement a été perçu comme une hérésie. "Êtes-vous des gens fous? La virgule d'Oxford est ce qui nous sépare des animaux", avait-il déjà réagi à l'époque. Certains y voient une allusion à la ponctuation française qui ne met pas de virgule avant le "et". 

La pièce va-t-elle refrappée? On peut en douter. Elle a été produite à 3 millions d'unités qui seront en circulation de quelques heures. Par contre, si une nouvelle pièce est frappée par la suite avec la fameuse virgule d'Oxford, la précédente, qui deviendra l'originale, pourrait voir sa valeur dépasser de très loin les 50 pences.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco