BFM Eco

Baisse du temps de travail et des salaires chez Daimler pour "sauvegarder les emplois"

Daimler: deux heures de travail et de salaire en moins pour des milliers de salariés allemands

Daimler: deux heures de travail et de salaire en moins pour des milliers de salariés allemands - Thomas Kenzle

Pour "réagir au poids économique particulier de la pandémie" , les représentants du personnel et la direction de Daimler ont conclu un accord pour baisser le temps de travail et les salaires.

Des milliers de salariés de Daimler, fabricant des Mercedes-Benz, vont voir leurs salaires et temps de travail réduits en raison de la crise du coronavirus, selon un accord trouvé mardi entre représentants du personnel et direction.

Du 1er octobre 2020 au 30 septembre 2021, les employés administratifs et ceux de fonctions "annexes" à la production, comme la logistique, vont travailler deux heures de moins par semaine et les salaires baisseront en conséquence, explique le constructeur automobile dans un communiqué.

Par ailleurs, la participation aux bénéfices, de près de 600 euros en 2019, ne sera pas versée cette année, précise l'entreprise, qui a fait presque 2 milliards d'euros de pertes au deuxième trimestre en raison de la pandémie.

Les ventes automobiles se sont effondrées dès mars dans les principaux marchés européens, après une chute similaire en Asie.

20.000 suppressions de postes

Daimler cherche désormais à faire des économies allant au delà d'un programme annoncé en fin d'année dernière, qui prévoit d'économiser d'ici 2022 1,4 milliard d'euros de dépenses liées au personnel et supprimer au moins 10.000 emplois à travers, par exemple, des départs volontaires ou des retraites anticipées non remplacées.

Or ce plan, qui "sera intégralement mis en oeuvre", "n'a pas pris en compte la récession déclenchée par la pandémie", a noté le patron, Ola Källenius, la semaine dernière. "Les prochains mois et années seront un défi", a-t-il ajouté.

Aucun nouveau chiffre de suppressions de postes n'a été communiqué, alors que la presse avait évoqué au moins 20.000.

Les mesures annoncées mardi "servent à réagir au poids économique particulier de la pandémie de coronavirus", explique le groupe dans un communiqué.

Les discussions "doivent continuer, au delà, pour résoudre des sujets structurels et à long terme", selon le directeur du personnel, Wilfried Porth.

Le représentant du personnel, Michael Brecht, s'est félicité d'un accord "qui contribue à la sauvegarde de l'emploi" en excluant des licenciements secs.

Dans l'hypothèse d'une reprise continue de l'économie sans nouvelle vague d'infections, Daimler prévoit de finir l'année avec un bénéfice d'un milliard d'euros au moins.

P.S. avec AFP