BFM Eco

Aux Etats-Unis, une compagnie aérienne teste un robot tueur de Covid-19

Un robot tueur de Covid dans les avions de JetBlue Airways

Un robot tueur de Covid dans les avions de JetBlue Airways - Honeywell Aerospace

Des rayons UV pour éliminer très rapidement toutes traces du Covid dans les avions. C'est ce que tente JetBlue Ariways en testant un système créé par Honeywell Aerospace.

Au Etats-Unis, la compagnie JetBue Airways teste un robot capable de détruire en un temps record toutes traces de coronavirus présent dans les cabines des avions avec des rayons UV-C.

Créé par Honeywell Aerospace, cet appareil élimine en seulement 10 minutes le virus sur toutes les surfaces intérieures de l'avion, compartiments supérieurs, sièges, accoudoirs et stores. Il ne vise pas à remplacer le nettoyage classique, mais propose d'aller dans des recoins inaccessibles aux techniciens qui utilisent chiffons et pulvérisateurs.

"Le coronavirus a changé notre approche de la santé, de la sécurité et de l'hygiène. Nos clients doivent être convaincus qu'ils montent dans un avion non seulement propre, mais aussi sain", a déclaré Joanna Geraghty, présidente et directrice des opérations de JetBlue, dans une interview à ABC News.

De la taille d'un chariot à boissons pour passer dans l'allée centrale, il déploie deux bras articulés au dessus des sièges pour projeter un rayon UV-C extrêmement puissant. Cette technologie est utilisée dans le secteur hospitalier et pharmaceutique.

Un robot tuer de Covid pour nettoyer les avions
Un robot tuer de Covid pour nettoyer les avions © Honeywell Aerospace

Ce robot n'est pas un simple appareil comme ceux que l'on trouve dans les instituts de soin, contrairement à ce qu'affirmait le président américain. L'UV-C est si puissant qu'il peut provoquer des lésions cutanées et oculaires en cas de contact, même bref. Les dommages corporels peuvent être plus graves.

"Le rayonnement UV-C inactive les micro-organismes en détruisant les acides nucléiques et en perturbant leur ADN, les rendant incapables d'exécuter des fonctions cellulaires vitales", précise un blog spécialisé.

Pour piloter l'appareil, un opérateur est donc protégé par un caisson transparent. Il est aussi équipé d'une combinaison, de masque, gants et lunettes de protection.

Un système français pour éliminer 99,9 % des virus

Aux Etats-Unis, la technologie UV-C contre le Covid-19 commence à se répandre. A New York, la Metropolitan Transportation Authority qui gère les métros, les trains de banlieue et les bus, vient d'annoncer un investissment d'un million de dollars pour mettre au point un système capable de désinfecter sa flotte composée de 135.000 bus et 94.000 véhicules.

En France, les rayons UV-C sont aussi étudiés pour éliminer les virus. Dans l'Hérault, la société Bio-UV travaille sur ces dispositifs depuis un vingtaine d'années. Elle a mis au point un appareil manuel capable de "désinfecter et éliminer 99,9 % des virus et bactéries", selon l'entreprise.

La société dirigée par Benoît Gillmann a dévoilé il y a quelques jours sur BFM Business qu'elle travaille sur un système 3D pour désinfecter des environnements complexes comme les trains, les trams ou les avions.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco