BFM Business

Assurance chômage: le gouvernement multiplie les concessions

Plus ça va, plus le gouvernement détricote sa réforme.

Plus ça va, plus le gouvernement détricote sa réforme. - Loïc Venance-AFP

Les négociations entre le gouvernement et les partenaires sociaux se poursuivent: beaucoup de mesures annoncées ont été modifiées.

Plus ça va, plus le gouvernement détricote sa réforme. D'abord, le bonus malus, qui consiste à alourdir les cotisations des entreprises qui abusent des contrats courts, n'entrera en vigueur qu'en 2023 avec deux ans de retard!

Ensuite, les allocations des cadres qui touchent plus de 4500 euros bruts, seront bien degressives mais seulement au bout de 8 mois et non plus 6 comme initialement prévu.

Gestes

Autre mesure encore: les conditions d'ouverture des droits vont bien être durcies: il faudra avoir travaillé 6 mois et non plus 4 pour être indemnisé mais le gouvernement a accepté de faire un geste pour les jeunes. Les moins de 26 ans ne seront pas concernés.

Enfin, les modalités de caclul des allocations vont bien être durcies, le gouvernement a toutefois conssenti à fixer un plancher pour garantir un niveau minimum d'allocation.

C'est la mesure la plus sensible pour les syndicats qui dénoncent une réforme de plus en plus déséquilibrée et réclament toujours un abandon pur et simple.

Les concertations vont donc se poursuivre et le gouvernement se dit prêt une fois encore à revoir sa copie.

Caroline Morisseau avec OC