BFM Auto

La Google Car n’a plus peur des cyclistes

La Google Car, dans un test sur route ouverte, un environnement beaucoup plus complexe que les autoroutes, explique la société californienne. Cette complexité vient notamment de la présence de cyclistes.

La Google Car, dans un test sur route ouverte, un environnement beaucoup plus complexe que les autoroutes, explique la société californienne. Cette complexité vient notamment de la présence de cyclistes. - Google

Dans son dernier rapport, Google relate comment sa voiture autonome veille à cohabiter avec les cyclistes. Cela passe par l’identification des vélos mais surtout de leurs comportements comme le signe de la main pour tourner.

Après avoir passé son permis de conduire, appris à klaxonner poliment, la Google Car progresse encore un peu plus dans son apprentissage de la conduite et prend soin des cyclistes. Dans son dernier rapport, daté du mois de juin, Google relate comment sa voiture autonome se comporte avec les cyclistes et surtout comment reconnaître leurs actions, en particulier le changement de file. "Nos voitures considèrent les cyclistes comme des utilisateurs à part entière de la route et sont prévenus de circuler prudemment à leurs côtés (c’est utile d’avoir un certain nombre de cyclistes passionnés dans son équipe d’ingénieurs!)", se félicite Google. Les voilà rassurés!

Les règles du code de la route sont claires, mais la Google Car doit surtout identifier l’action d’un cycliste. Sur une route trop étroite, la Google Car ne tente aucun dépassement pour ne pas s’approcher trop près du cycliste. "Nous avons appris à notre logiciel à reconnaitre des comportements propres aux cyclistes, ce qui aide la voiture à mieux prévoir la trajectoire du cycliste", précise Google. La main tendue pour tourner est ainsi reconnue par le véhicule comme un signe de changement de direction, la voiture peut alors ralentir. Google a aussi modélisé différentes sortes de vélo afin d’augmenter les chances de la voiture de la reconnaître.

La société californienne a beaucoup fait progresser sa voiture depuis l’époque, pas si lointaine, où l’un des SUV Lexus de tests s’est retrouvé bloqué à un carrefour, alors qu’un cycliste le laissait passer. Le cycliste a légèrement bougé et a été détecté par la voiture qui a choisi de ne plus bouger… bloquant toute la circulation.

P. Ducamp