BFM Auto

Sécuriser le passage piéton en un simple coup de pinceau

Un carrefour d'Hollywood, en Californie, a été transformé par une mesure très simple de changement de passage cloutés.

Un carrefour d'Hollywood, en Californie, a été transformé par une mesure très simple de changement de passage cloutés. - LADOT

Pour sécuriser les passages piétons, les autorités locales font de plus en plus appel à des signalisations inédites au sol. "Clous" en croix, pour permettre une traversée en diagonale et éviter les accidents, comme à Los Angeles (Californie), mais aussi peinture de motifs en 3D comme en Asie: 

Un passage clouté en 3D aux abords d'une école thaïlandaise.
Un passage clouté en 3D aux abords d'une école thaïlandaise. © ANUBAN UTTARADIT SCHOOL

Ici en Thaïlande, les autorités ont voulu sécuriser le passage piéton, aux abords d'une école, en repeignant les "clous" en 3D, de manière à être vus de plus loin par les automobilistes et autres scooters. Une façon de faire reprise de manière plus extrême, et de moins bon goût au Canada, avec le dessin d'une petite fille sur la route, pour forcer les conducteurs à ralentir. 

Un motif 3D utilisé aux abords d'une école au Canada.
Un motif 3D utilisé aux abords d'une école au Canada. © phys.org

Nul ne sait si les automobilistes affolés ne représentent pas un risque plus accru en freinant d'urgence, de peur d'heurter un enfant. Le motif en trompe l'oeil, installé aux abords d'une école de Vancouver (Canada), avait été enlevé au bout d'une semaine.

En Inde, le gouvernement préconise de retirer tous les ralentisseurs, en cause dans de nombreux accidents de la route. Le pays détient le taux de mortalité sur la route le plus élevé au monde, 1,3 million de personnes ont péri sur les routes en 2013. 

Un des nombreux motifs en trompe l'oeil, de plus en plus utilisés en Inde pour remplacer les passages cloutés et les ralentisseurs.
Un des nombreux motifs en trompe l'oeil, de plus en plus utilisés en Inde pour remplacer les passages cloutés et les ralentisseurs. © Nitin Gadkari
H.B.