BFM Business

Rouler en voiture électrique, combien ça coûte?

Sans les aides à l’achat, rouler en voiture électrique coûte toujours plus cher que rouler en voiture thermique. Il faut aussi prendre en compte l’éventuelle location d’autres modèles pour les longs trajets.

S’ils sont encore peu nombreux, (2% du marché selon notre partenaire spécialiste de la donnée, AAA Data), de plus en plus d’automobilistes se tournent vers l’électrique (+44% en mars, par rapport à mars 2017). Au premier trimestre, 10.548 voitures électriques ont ainsi été immatriculées en France.

Dans son étude "Budget de l’automobiliste 2018" publiée ce mercredi, l’Automobile Club Association a donc décortiqué ce que coûte de rouler au quotidien en voiture électrique, ici une Renault Zoé. Au total, son propriétaire dépensera 4216 euros par an, soit à peine plus que celui d’une Dacia Logan Diesel. L’ACA prévient cependant: sans les aides de l’Etat, et en l’absence de taxes spécifiques sur l’électricité, rouler en électrique coûte plus cher que rouler à l’essence, avec moins de kilomètres parcourus à l’année*.

Des aides à l’achat font baisser le budget

Le bonus écologique de 6000 euros permet réduire fortement le coût à l’achat de la Zoé, par rapport à une Clio essence, achetée elle aussi en location longue durée. Il faut toutefois ajouter 150 euros de location de batterie par an, aux 99 euros par mois de location longue durée. Il faudra également ajouter le coût de l’installation de la prise de recharge.

Au total, le client dépense 2433 euros dans le loyer de la Zoé, contre seulement 1896 dans celui de la Clio. Sans le bonus (cumulé ici avec 2500 euros de reprise sur un véhicule de plus de 12 ans), "le prix réel de la Zoé est 36% plus élevé", soit 822 euros de plus à ajouter. Le coût de la location grimpe alors à plus de 3100 euros.

Un budget énergie bien moins onéreux

Le conducteur s’y retrouve côté énergie. Là où le propriétaire de Clio dépense 933 euros par an en station, pour 10.000 kilomètres parcourus, le propriétaire de la Zoé ne dépense lui que 300 euros, certes pour seulement 7500 kilomètres. L’ACA souligne qu’il faudra à terme prendre en compte des taxes équivalentes à celles sur le carburant dans le budget de la voiture électrique. Il faudrait alors ajouter chaque année 700 euros de taxes au budget électricité de la Zoé. Si on prend aussi en compte la répercussion dans le prix de l’électricité de l’installation de nombreuses bornes de recharge dans le pays, le budget annuel monte à 5838 euros. Cependant, en prenant en compte le nombre de kilomètres parcourus, rouler en électrique coûte plus cher: 0,562 euro du kilomètre, versus 0,446 euro en essence.

Un coût d’entretien difficile à évaluer, comme le prix de la revente

Certains postes de dépenses sont cependant difficiles à évaluer, par manque de recul. Les garagistes restent cependant convaincus que les voitures électriques demanderont moins d’entretien. Elles n’ont en effet pas besoin de vidange régulière, parcourent moins de kilomètres.

Difficile également d’évaluer également le prix de la revente d’une voiture électrique. Le marché de l'occasion n’en est aussi qu’à ses prémices, avec les premiers retours en concession de voitures en location longue durée. Pour le moment, cela donne des prix très bas en occasion, avec des Renault Zoé ou des Nissan Leaf affichées à moins de 10.000 euros. Là encore, des aides comme la prime à la conversion ou certaines primes accordées par les régions, peuvent encore faire baisser ce tarif.

"Un âge d’or", selon l’ACA

"Le kilomètre parcouru en électrique aura été 26% plus cher qu’en thermique, pour 45% de kilomètres en moins, et une année de moins", résume l’étude de l’ACA. Avec ce biais, le coût du kilomètre en électrique est en effet de 0,562 euro contre 0,446 pour le modèle essence. Sur l’année, comme on roule plus en essence cependant, le budget de la Clio est 200 euros plus élevé. Avec le bonus, les aides à l’achat comme à l’installation de bornes, et une électricité peu taxée par rapport à l’essence, rouler en électrique reste aujourd’hui avantageux pour l’ACA. Une situation qui pourrait ne pas durer.

*L’étude de l’ACA prévient également de contrat de location aux durées inégales entre Clio et Zoé: 4 ans et 40.000 kilomètres pour la première, 3 ans et 22.500 kilomètres pour la seconde.

Pauline Ducamp, avec Essia Lakhoua