BFM Auto

Quelles précautions prendre sur une route enneigée ? - BFM AUTO

La neige, les enfants l’attendent avec impatience, les automobilistes un peu moins, surtout lorsqu’il s’agit de prendre la route le matin pour aller travailler. Des accessoires ont été conçus pour aider les conducteurs à prendre la route (dans un premier temps) en toute sécurité. Les chaînes à neige en font partie.

Pourquoi utiliser des chaînes à neige?

Même si vous avez été prévoyant et que vous avez monté des pneus hiver sur votre véhicule, il arrive que parfois, ça ne passe pas. Les chaînes à neige sont le complément idéal et vous aideront, vous et vos pneus, à dompter les routes les plus enneigées. Les chaînes à neige peuvent, en fonction des conditions climatiques, rapidement devenir un élément de sécurité incontournable.

Avantages des chaînes à neige

Lorsque la couche de neige est épaisse, les chaînes à neige sont le meilleur accessoire qui puisse offrir de l’adhérence à votre véhicule sur route enneigée ou verglacée. Elles limitent le patinage des roues et redonnent par la même occasion de la motricité à votre véhicule. Elles permettent également de retrouver un freinage efficace.

(Rares) inconvénients des chaînes à neige

Les chaînes sont assez difficiles à installer, particulièrement les moins chères (comme par hasard). Une fois votre véhicule équipé, vous ne devrez pas dépasser les 50 km/h. C’est lent, mais c’est toujours mieux que de rester à l’arrêt. Enfin, tous les dix kilomètres, il vous faudra mettre le pied dehors et vérifier qu’elles soient correctement tendues.

Choisissez bien vos chaînes à neige

Il existe plusieurs chaînes à neige, plus ou moins efficaces, et adaptées aux besoins de chacun(e)s. Avant de choisir vos chaînes à neige, vous devez vous assurer qu’elles soient bien compatibles avec les dimensions de vos pneus. Les chaînes de bases sont les chaînes dites "à échelles". Les chaînes à croisillons renforcées sont quant à elles les plus efficaces (également les plus chères) et vous apporteront le plus de sécurité.

Antoine Lepeu