BFM Auto

Comment fonctionne la direction assistée d'une voiture ? - BFM AUTO

Si vous avez déjà conduit un véhicule plus ou moins ancien, disons produit avant les années 2000, vous savez que la réalisation d’un créneau, synonyme de hantise pour certain(e)s, se révèle parfois d’un tour de force. Le système de direction assistée a été développé pour soulager vos bras lors de la réalisation de cette opération ainsi que pour la conduite à vitesse peu élevée.

De quoi est composée une direction assistée ?

Tout d’abord, sachez que dans chaque système de direction se trouve une crémaillère de direction (revenez plus tard pour la pendaison) qui fera tourner les roues. Sur les voitures disposant d’un système de direction assistée, la colonne de direction est équipée d’un boitier de direction ou d’un moteur électrique (variable selon le type de direction assistée) qui amplifie la force transmise par le conducteur sur la crémaillère.

Différents types de directions assistées

La direction assistée hydraulique est un système fonctionnant grâce à la pression obtenue par la pompe hydraulique. L’huile de direction assistée est envoyée sous pression dans le boitier de direction, puis renvoyée sous basse pression vers le bocal situé à la sortie du circuit. Il est équipé d’un refroidisseur qui diminuera la température de l’huile chauffée par la pression.

La direction assistée électro-hydraulique fonctionne selon le même principe, à la seule différence que la pompe hydraulique est entraînée non pas par la force mécanique de la courroie d’accessoires mais par de l’électricité. Cette pompe est gérée par un calculateur qui commande son fonctionnement uniquement lorsque la direction est sollicitée. Avantage du système ?

  • Économiser de l’énergie. La direction assistée électrique est le système le plus récent et le plus avantageux : un moteur électrique se charge d’assurer à lui tout seul (avec son calculateur tout de même) le fonctionnement du système. Fini le circuit hydraulique et les pannes qui vont avec !
Antoine Lepeu