BFM Business

Pourquoi des stations-service vont bientôt afficher les prix de l'électricité aux 100 km?

(image d'illustration)

(image d'illustration) - Philippe Huguen - AFP

Certaines stations-service vont bientôt devoir afficher un prix du carburant par kilomètre, en complément de celui au litre, afin d'être comparé à celui de l'électricité et d'autres carburants alternatifs.

Dans certaines stations-service, il y aura bientôt d'autres prix affichés que ceux des carburants au litre.

Des tarifs en euros aux 100 kilomètres

"Une directive européenne portant sur la transition énergétique dans les transports a souhaité instaurer une méthode commune de comparaison des prix des carburants alternatifs. Et cette mesure est applicable depuis le 7 décembre 2020 dans toute l’Union européenne", indique en effet un article de 20 Minutes.

Le nouvel indicateur donnera un tarif indicatif du coût aux 100 kilomètres. En prenant le dernier relevé publié par le gouvernement en décembre, on aurait ainsi un coût affichée de 6,30 euros aux 100 km pour le gazole, de 8,40 euros aux 100 km pour le sans-plomb 95-E10, les deux carburants les plus consommés en France, et donc, en comparaison, de 2,90 euros aux 100 km pour l'électricité ou de 11,30 euros pour l'hydrogène.

Une "usine à gaz"

Mais comment ces tarifs sont-ils calculés? Tous les véhicules ne consomment pas en effet la même quantité de carburants ou d'électricité. Explication de 20 Minutes: "ces tarifs par distance sont calculés en prenant la moyenne des consommations des trois véhicules les plus vendus par carburant l’année précédant l’affichage. Le nombre obtenu est ensuite multiplié par le prix moyen du plein sur les trois mois précédant le renouvellement des affiches."

Cette directive, qui vise à inciter les consommateurs à se tourner vers d'autres motorisations, comme l'électrique, représente "une usine à gaz" pour Francis Pousse, président des distributeurs de carburant au sein du CNPA (Conseil National des Professionnels de l’Automobile), qui précise au passage ne pas être opposé au développement des nouvelles énergies. Il a participé aux discussions préalables à cette directive européenne, qui doit être transcrite dans le droit français en juillet prochain.

"Il faut comparer ce qui est comparable, on avait demandé une comparaison hors toutes-taxes. On ne pas confronter un prix de l'électricité à domicile avec un prix du carburant en station, qui prend en compte d'autres facteurs de coûts", explique Francis Pousse.

Le prix de l'électricité retenu est basé sur le prix moyen du kWH à domicile, très bas, alors que les bornes de recharge proposent des tarifs bien supérieurs. Présenter un tel coût d'usage pour l'électrique peut donc être perçu comme trompeur.

Seules les plus grosses stations seront concernées, précise Francis Pousse, environ 10% des près de 11.000 stations qu'on trouve en France.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto