BFM Auto

Permis de conduire: des démarches assouplies pour les diabétiques

les personnes atteintes de diabète ne seront plus obligéEs de déclarer leur maladie auprès de leur auto-école;

les personnes atteintes de diabète ne seront plus obligéEs de déclarer leur maladie auprès de leur auto-école; - afp

Jusqu’à présent, les diabétiques devaient déclarer leur maladie auprès d’un médecin agréé. Ils n’auront plus à déclarer leur maladie en auto-école.

Les modalités réglementaires à remplir pour passer son permis de conduire sont assouplies pour les diabétiques. Suite à un accord ce mardi entre la Fédération Française des Diabétiques, la Sécurité routière, le ministère de l'Intérieur et celui de la Santé, les personnes atteintes de diabète ne seront plus obligées de déclarer leur maladie auprès de leur auto-école. Ils n’auront pas non plus besoin de passer une visite médicale auprès d’un médecin agréé par la préfecture.

"Dorénavant, pour gérer son permis de conduire ça se passera avec le médecin traitant et non avec un médecin agréé qui vous voit pour la première fois, s'est félicité Gérard Raymond, président de la Fédération, auprès de l’AFP. Si le médecin traitant ou le spécialiste juge que son patient est apte à gérer son diabète, il n'aura même pas besoin de le déclarer à l'auto-école, sinon, on retrouve la procédure précédente avec un renvoi devant le médecin agréé".

Le médecin agréé devait jusqu’à présent "juger le candidat diabétique apte à gérer son hypoglycémie". En revanche, le permis ne reste délivré que pour une durée de 5 ans. Au bout de 5 ans, le patient doit revoir son médecin traitant, qui jugera s'il est apte à conserver son permis de conduire. C'est alors le médecin traitant qui renvoie en préfecture tous les documents officiels.

En France, 3,7 millions de personnes sont traitées pour diabète, dont 90% de type 2, causé par des facteurs génétiques mais aussi environnementaux comme l'alimentation et le manque d'activité physique.
Pauline Ducamp avec AFP