BFM Business

La nouvelle Renault Mégane RS aura 4 roues directrices

Renault veut convaincre de la précision de trajectoire de sa nouvelle génération de compacte sportive.

Renault veut convaincre de la précision de trajectoire de sa nouvelle génération de compacte sportive. - Renault

Le constructeur français continue d’entretenir le suspense autour de la prochaine version sportive de la compacte Mégane, et dévoile quelques nouveaux éléments techniques.

Elle avait fait ses premiers tours de roue à Monaco, à l’occasion du Grand Prix de Formule 1 fin mai (nous y étions). Un mois plus tard, la nouvelle génération de la Mégane RS refait parler d’elle.

Renault ne lui a pas encore enlever son camouflage, il faudra pour cela attendre le salon de Francfort (Allemagne) mi-septembre, mais le groupe français a dévoilé quelques éléments techniques qui équiperont la future compacte.

4 roues directrices, 2 châssis au choix

La principale nouvelle: la Mégane RS disposera du 4Control, soit les quatre roues directrices. Cette technologie est une des forces techniques de Renault, reprise au tournant des années 2010 par les constructeurs allemands, et que le Français essaie depuis d’exploiter au maximum sur tous ses modèles les plus haut de gamme ou sportifs. Les 4 roues directrices allient en effet confort, agilité et précision des trajectoires, un trio idéal pour une compacte sportive.

Renault a confié à nos collègues de Top Gear UK: "Les ingénieurs de RenaultSport ont calibré spécifiquement le système pour pousser la voiture vers de nouvelles limites" (le contraire aurait en même temps été surprenant). Renault a également confirmé que la nouvelle Mégane RS disposerait d’une boite manuelle, avec palettes au volant, de la possibilité de choisir son châssis, Cup ou Sport.

Renault a demandé au pilote de Formule 1 Nico Hülkenberg de tester la nouvelle Mégane RS.
Renault a demandé au pilote de Formule 1 Nico Hülkenberg de tester la nouvelle Mégane RS. © -

Pour le reste, Renault ne rentre pas dans les détails. 300 chevaux sont attendus, mais reste à savoir s’ils viendront du moteur quatre cylindres 1,8 litre de l’Alpine (l’ancienne Mégane RS disposait d’un moteur 2 litres). Le look devrait se montrer notablement plus agressif que la Mégane de série, avec des ailes élargies.

Avec une commercialisation annoncée au printemps prochain, la Mégane RS complétera un plateau bien fourni chez les compactes sportives, de la nouvelle Civic Type R, en passant par la Focus RS et la Golf R.

Pauline Ducamp