BFM Business

Avec l'i30N, Hyundai a sa rivale aux Peugeot 308 et VW Golf GTi

Après un concept lors du dernier Mondial de Paris, Hyundai a dévoilé la version sportive de sa compacte i30, la i30N.

Après un concept lors du dernier Mondial de Paris, Hyundai a dévoilé la version sportive de sa compacte i30, la i30N. - Top Gear - BBC - Hyundai

Depuis des mois, le constructeur coréen fait le teasing de sa compacte sportive, la i30N. Cette sportive de 250 chevaux minimum veut bousculer le segment des compactes.

Si les berlines compactes ne sont pas forcément à la fête ces derniers mois, fortement concurrencées par les SUV, le segment des compactes sportives se montre lui en pleine effervescence. En attendant l’arrivée très attendue de la nouvelle Renault Mégane RS cet automne, voici sa rivale venue de Corée, la Hyundai i30N.

Un concept en 2016, la version de série cet automne

La compacte reprend l’allure générale de la seconde génération de i30, ainsi que des éléments plus sportifs venus du concept RN30, deux nouveautés dévoilées au Mondial de l’Automobile de Paris en septembre dernier. Le bleu performance, lui aussi déjà vu au salon de Paris, et inspiré de la livrée de Hyundai en rallye, rajoute une touche d’originalité, loin du rouge classique sur ce type de modèles. Pour créer sa GTi, le Coréen s'est adjoint les services d'Albert Biermann, ancien de la division M chez BMW. La M3, c’est lui, la M5, c’est lui.

Concurrencer les GRi et autres versions RS, c'est l'objectif de Hyundai avec cette i30N.
Concurrencer les GRi et autres versions RS, c'est l'objectif de Hyundai avec cette i30N. © Top Gear - BBC - Hyundai

"La Hyundai i30N a été développée dans un seul but: donner le maximum de plaisir de conduite à nos clients, avec un package haute-performance accessible", a confié lors de la présentation de la compacte la semaine dernière Albert Biermann, le patron de la division véhicules sportifs de Hyundai.

"J’ai guidé les ingénieurs pour apporter toujours plus de plaisir de conduite, a poursuivi Albert Biermann. Cela a toujours été notre priorité numéro 1, et non pas une approche: ‘si nous développons ça, nous perdrons 3 secondes au tour sur la boucle nord du circuit du Nürburgring’. Tout est dans l’amusement en approchant les limites, le jeu, mais sans se faire peur". La Hyundai i30N veut clairement chasser sur les terres des Ford Focus RS, Renault Mégane RS, ou encore Golf GTi.
Hyundai a fait appel à un ancien de BMW, Albert Biermann, pour superviser sa nouvelle division N.
Hyundai a fait appel à un ancien de BMW, Albert Biermann, pour superviser sa nouvelle division N. © Top Gear - BBC - Hyundai

Boite manuelle et trajectoire précise

Sous le capot, la i30N dispose d’un moteur quatre-cylindres 2 litres de 250 chevaux (comme une Gold GTi). Avec le Performance Package, la compacte passe à 275 chevaux (comme une Peugeot 308 GTi), le couple reste lui identique: 350Nm. La i30N est une traction avant, pas de transmission intégrale au programme, ni de palettes au volant, mais une boite manuelle 6 rapports (après tout, on se plaint suffisamment de la disparition de ce genre de boite sur la Porsche 911). Hyundai travaille cependant au développement d'une boite automatique maison.

Assistance électrique, amortissement piloté, le plaisir de conduite évoqué par Albert Biermann se décline avant tout dans la motricité et la précision de la compacte. Petits plus: un système "heels-to-toes" (talon-pointe) automatique, pour ajuster le régime moteur au rétrogradage des rapports de la boite mécanique, et un launch control. Hyundai reprend la recette de la Ford Focus RS pour le côté fun, et lorgne vers la 308, maître-étalon dans la précision des trajectoires. Il faudra cependant attendre l’automne pour juger des performances de la compacte, qui sera officiellement présentée au salon automobile de Francfort en septembre. 2017 se veut définitivement très intéressant sur le segment des compactes.

La puissance de cette Hyundai i30N ira de 250 à 275 chevaux.
La puissance de cette Hyundai i30N ira de 250 à 275 chevaux. © Top Gear - BBC - Hyundai
Pauline Ducamp, avec Top Gear