BFM Business

Nissan dévoile son nouveau Qashqai pour rebondir en Europe

Le SUV viendra concurrencer notamment le Peugeot 3008.

Le SUV viendra concurrencer notamment le Peugeot 3008. - Nissan

Après une forte chute de ses ventes en Europe ces dernières années, Nissan compte sur la nouvelle génération de son best-seller, le Qashqai, pour relever la tête.

Nissan vient de dévoiler son nouveau Qashqai. Dans la foulée du Juke l'an dernier, son SUV best-seller se modernise et reçoit notamment de nouvelles motorisations toutes électrifiées.

Avec 4,43 mètres de long, le Qashqai se présente comme un concurrent des SUV de taille moyenne, comme le Peugeot 3008, star des ventes en France.

Le nouveau Qashqai modernise son look extérieur
Le nouveau Qashqai modernise son look extérieur © Nissan

Nissan veut atteindre 50% de ventes de voitures électrifiées (de l'hybride léger au 100% électrique) en Europe d'ici à 2024. Pour accompagner cette stratégie, ce nouveau Qashqai ne sera proposé au lancement qu'avec des motorisations de ce type.

Hybride léger ou électrique à prolongateur d'autonomie

Il faudra notamment compter sur deux motorisations essence "Mild hybrid" (hybride léger) de 140 chevaux (deux roues motrices, boite manuelle) et de 158 chevaux (deux ou quatre roues motrices, en boite automatique).

Ce Qashqai inaugure aussi la nouvelle motorisation "E-Power". Elle associe le moteur électrique de la Leaf, à un moteur essence 1,5 litre utilisé uniquement pour alimenter la batterie. Un système électrique à prolongateur d'autonomie qui fournit une puissance totale de 190 chevaux, en deux roues motrices. Une technologie déjà proposée au Japon sur le Nissan Note mais avec un plus petit moteur essence.

Un concurrent pour les champions de la catégorie comme le Peugeot 3008
Un concurrent pour les champions de la catégorie comme le Peugeot 3008 © Nissan

Un choix original de motorisations. Son concurrent le Peugeot 3008 est par exemple proposé en essence, diesel (sans hybridation) et en hybride rechargeable. Un autre outsider de la catégorie, le Hyundai Tucson a de son côté choisi de l'hybridation légère pour l'essence et le diesel mais également de l'hybride non-rechargeable et rechargeable.

L'intérieur se modernise aussi.
L'intérieur se modernise aussi. © Nissan

Le Qashqai reste le poids lourd des ventes de Nissan, avec depuis la première génération en 2007, plus de 3 millions d'unités vendues en Europe et 300 000 unités en France.

En 2020, le modèle, bien que vieillissant, s'est écoulé à 160.000 exemplaires, Russie comprise, se classant derrière le Volkswagen Tiguan dans la catégorie des SUV, mais devant le Peugeot 3008.

Brexit et coronavirus

Pour Nissan, l'enjeu reste toutefois de relever la tête, avec une gamme vieillissante en cours de renouvellement. En 2019, ses ventes en Europe avaient décliné de près de 20% et elles ont encore chuté de 27,7% l'an dernier, à 209.177 unités, d'après les chiffres de l'ACEA (l'association des constructeurs européens d'automobiles). Sa part de marché est ainsi redescendue à 1,2% sur le Vieux continent, loin derrière Volvo à 2,1%.

L'année 2020 a été particulièrement difficile avec la pandémie de coronavirus et le Brexit qui concerne directement Nissan. Le groupe dispose en effet à Sunderland de la plus grande usine automobile du Royaume-Uni, où est produit le Qashqai. Un site qui emploie près de 6000 personnes et génèrerait 27.000 emplois indirects via la chaîne d'approvisionnement. Les 400.000 véhicules par an sont destinés à 80% à l'export, ce qui expliquait les craintes d'un "no-deal" chez le constructeur. L'accord trouvé in extremis autour du Brexit avait ainsi permis à Nissan d'envisager plus sereinement son avenir au Royaume-Uni.

Ce jeudi 18 février, Nissan a d'ailleurs indiqué prévoir de dépasser le milliard de livres sterling (1,15 milliard d'euros) d'investissement au Royaume-Uni grâce à ses nouveaux modèles produits dans l'usine de Sunderland et au lancement de sa technologie "E-Power", note l'agence Reuters.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto