BFM Business

Le gouvernement va finalement instaurer un malus automobile lié au poids

Le malus vise les véhicules de plus de 1,8 tonne en préservant les électriques, hydrogène et hybrides

Le malus vise les véhicules de plus de 1,8 tonne en préservant les électriques, hydrogène et hybrides - CLEMENT MAHOUDEAU / AFP

Le malus touchera finalement les véhicules de plus de 1800 kg. Des aménagements sont prévues pour les véhicules électriques, hydrogène, hybrides et pour les familles nombreuses.

La taxe liée au poids des véhicules va finalement être adoptée. Selon une informations des Echos, un amendement du gouvernement au projet de loi de finances pour 2021 va finalement instaurer ce malus.

Le seuil retenu est une taxation pour les véhicules de plus de 1800 kg et non plus 1400 kg comme cela était prévu au départ. Des exonérations sont également prévues pour les véhicules électriques et hydrogène et des ajustements devraient être mis en place pour les hybrides et les familles nombreuses.

Cette mesure avait fait polémique. Proposée par la Convention citoyenne pour le climat, elle avait soulevé la colère des automobilistes, l'inquiétude des constructeurs et même l'opposition de Bercy. Elle réclamait la création d'une taxe au poids à 10 euros par kilo au-delà de 1400 kg.

Le gouvernement semblait avoir reculé. Matignon a trouvé un moyen de reconcilier Bruno Le Maire et Barbara Pompili. Il revient donc avec un projet quelque peu différent de ce que souhaitait la Convention citoyenne.

Après un bras de fer entre Bercy et le ministère de la transition écologique un compromis a été trouvé pour ne pas pénaliser l'industrie automobile française déjà affectée par la crise du coronavirus.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco