BFM Auto

La voiture électrique la plus puissante du monde bat deux records, avec et sans pilote

La Nio EP9 et ses 1360 chevaux a battu deux records sur le Circuit des Amériques, près d'Austin (Texas).

La Nio EP9 et ses 1360 chevaux a battu deux records sur le Circuit des Amériques, près d'Austin (Texas). - Top Gear BBC

Sur le Circuit des Amériques au Texas (Etats-Unis), la supercar chinoise Nio EP9 a battu deux records de temps au tour, dont un réalisé sans personne à l'intérieur.

Après avoir brillé l'an dernier sur la célèbre boucle Nord du circuit du Nürburgring en Allemagne, la Nio EP9 démarre bien 2017. La supercar électrique des Chinois de NextEV vient en effet de battre deux records sur le Circuit des Amériques, situé près d'Austin, au Texas. Le premier avec un pilote et le deuxième... sans personne à bord.

A 257 km/h sans pilote

Celle qui se revendique comme "la voiture électrique la plus rapide du monde", avec quatre moteurs électriques développant 1360 chevaux ou un mégawatt, s'est ainsi lancée sur la piste le 23 février dernier sur ce circuit du championnat du monde de Formule 1. Tout d'abord sans pilote, la supercar survoltée a réalisé un temps au tour de 2 minutes, 40 secondes et 33 centièmes avec une vitesse de pointe de 257 km/h. 

Un peu plus tard dans la journée, la même voiture a battu le record de temps au tour d'une voiture de série sur ce circuit, cette fois avec un pilote au volant, en le bouclant en 2 minutes, 11 secondes et 30 centièmes, et une vitesse de pointe de 273 km/h. En comparaison, une voiture de course comme la Ferrari 458 GTE a déjà réalisé ce tour en 2 minutes, 3 secondes et 52 centièmes.

Un logiciel développé en quatre mois

S'il reste donc encore une bonne différence entre conduite humaine et robotique, il faut donc avoir à l'esprit que nous entrons dans une ère où des voitures sportives enregistrent des records avec et sans pilote, ce qui est assez fou. Surtout quand on a en tête les compétences à développer pour s'imposer comme un pro du pilotage. Au-delà d'un talent naturel, ce sont des années de pratique qui sont nécessaires. En comparaison, le logiciel de conduite autonome de l'EP9 utilisé pour ce circuit a été réalisé en seulement quatre mois.

Y-a-t-il un pilote dans la supercar?
Y-a-t-il un pilote dans la supercar? © Top Gear BBC

Pour finir, on rappellera quelques caractéristiques de la supercar de NIO. Comme la Koenigsegg One:1, l'EP9 dispose donc d'une puissance d'un mégawatt ou 1360 chevaux, ce qui lui permet de boucler le 0 à 200 km/h en 7,1 secondes (soit un temps plus rapide qu'une Mazda MX-5 sur le 0 à 100 km/h !) et de pouvoir atteindre jusqu'à 313 km/h. Il faut 45 minutes pour recharger les batteries et disposer de 425 km d'autonomie.

Mais si vous rêviez de vous offrir une EP9, vous pouvez faire une croix dessus. Les six exemplaires ont déjà tous été réservés à des investisseurs qui ont placé leurs deniers dans la maison-mère de Nio, NextEV, à son lancement en 2014. 

Julien Bonnet