BFM Business

La Renault Zoé n'est plus proposée avec la location de batterie au Royaume-Uni

Le configurateur de la nouvelle Renault Zoé sur le site britannique de la marque.

Le configurateur de la nouvelle Renault Zoé sur le site britannique de la marque. - Renault UK

Sur le marché britannique, Renault teste la commercialisation de sa voiture 100% électrique sans proposer sa formule de location de batterie.

C'est une des particularités de la Zoé. Si vous souhaitez acheter la citadine électrique de Renault, on vous proposera sûrement aussi de louer... sa batterie.

La location pour rassurer et réduire le coût

Ce modèle innovant est proposé depuis le début de carrière de ce modèle en 2012 et visait notamment à rassurer les clients pionniers de l'électrique. En louant la batterie, le propriétaire (du reste du véhicule) était assuré du remplacement de cette dernière, en cas d'une baisse importante de l'autonomie, ou des services, comme le rapatriement à domicile ou à la borne la plus proche en cas de panne.

Autre avantage: un coût réduit pour acheter le véhicule. Actuellement, la nouvelle Zoé lancée cette année démarre à 23.900 euros (17.900 euros en déduisant le bonus de 6000 euros) avec une location de batterie à 74 euros par mois. Sans cette formule, il faut ajouter 8100 euros au prix de base. Cela représente une hausse du tarif de 45% si on prend le prix bonus déduit, qui passe à 26.000 euros.

La fin de la location de batterie testée au Royaume-Uni 

Mais Renault commence à tourner le dos à ce modèle au Royaume-Uni. Sur le marché britannique, la Zoé ne sera plus proposée avec cette option, nous apprend un article du site spécialisé Autocar. La Zoé démarre ainsi à 25.670 livres (soit un peu plus de 30.000 euros), subvention de 3500 livres déduite, soit donc environ 12.000 euros de plus que le prix de départ d'une Zoé en France avec location de batterie.

Contacté, Renault nous a expliqué qu'il s'agissait d'un test mené sur ce marché spécifiquement (et donc pas encore prévu en France) en raison de ses particularités. Avec des entreprises qui représentent une part encore plus importante des ventes de véhicules neufs outre-Manche, la valeur résiduelle est un critère important dans le choix d'un modèle. Or, en partant d'une valeur plus basse, ce montant était d'autant réduit à la fin de la période d'utilisation du véhicule. 

"L'une des principales raisons pour laquelle l'option de location de batteries avait été introduite était la réduction du prix d'achat initial d'une Renault électrique pour le rapprocher autant que possible de celui d'un véhicule diesel équivalent. Les récentes améliorations apportées à la valeur résiduelle de la nouvelle Zoé au Royaume-Uni signifient que cet écart financier a été réduit et que nous sommes en mesure d'offrir un choix simplifié aux consommateurs", explique la filiale britannique de Renault, citée par Autocar.

A noter d'ailleurs que le Royaume-Uni est un des premiers pays où Renault a proposé l'achat de la batterie. C'était en 2014, juste après la Norvège, paradis européen de la voiture électrique. Depuis que les deux possibilités sont offertes sur le marché britannique, la location de batterie représentait toujours 60% des ventes de Zoé, souligne Autocar. 

En France, l'achat de batterie n'est arrivé que très récemment, en avril 2018, et reste un choix marginal. De nombreux clients optent d'ailleurs pour la location de l'intégralité du véhicule. En France, la LOA (location avec option d'achats) représente 86% des "ventes" de Zoé, nous a indiqué Renault. 

Julien Bonnet