BFM Business

La Passat grippe la campagne de rappel de Volkswagen

Cette huitième génération de la Passat a été sacrée voiture de l'année 2015.

Cette huitième génération de la Passat a été sacrée voiture de l'année 2015. - Volkswagen

La berline devait faire l’objet de la seconde campagne de rappel de Volkswagen, à partir de début mars. Mais les autorités allemandes n’ont pas encore validé le procédé technique, car une fois les modifications effectuées, la Passat pourrait consommer plus.

La campagne de rappel du groupe Volkswagen, suite au scandale des moteurs diesel truqués, se grippe. Alors que la seconde vague de rappel, concernant la Passat à moteur 2.0 TDI, devait débuter en Allemagne le 29 février, le KBA (Kraftfahrt Bundesamt, l’autorité des transports allemande) n’a toujours pas validé la procédure technique. Le bureau soupçonne en effet que la solution proposée par Volkswagen n’entraîne une hausse de la consommation de la berline. Or, le KBA s'est prononcé pour une politique de tolérance zéro: la reprogrammation de la carte moteur de la Passat ne doit en rien modifier son comportement routier ou sa consommation.

Le risque est ici que la berline ne respecte plus la norme Euro 5 sous laquelle elle a été homologuée. Le KBA doit s’exprimer dans les prochains jours pour donner ou non son feu vert sur la campagne de rappel de ce modèle, la première de grande ampleur. Elle concerne en effet environ 500.000 véhicules en Allemagne et touche par ricochet d’autres modèles du groupe VW conçus sur la même base, les Audi A4, A5 et Skoda Superb. Suite au scandale, le moteur 2.0 TDI est jusqu'à présent le bloc qui demandait le moins d'opérations pour être débarrassé du logiciel truqueur. En France, la campagne de rappel de la Passat 2.0 doit normalement commencer à la fin du mois. Elle a débuté le 05 février avec l'Amarok.

P. Ducamp avec DPA