BFM Business

Fourrière: la facture revue à la hausse

image d'illustration

image d'illustration - JEAN-PHILIPPE KSIAZEK / AFP

Les frais d'enlèvement d'une voiture et de garde journalière ont augmenté de 0,9% depuis le 13 août, avec 121,27 euros désormais à débourser et 6,42 euros par jour d'immobilisation.

Serait-ce pour compenser le manque d'activités pendant le confinement? La mise en fourrière d'une voiture coûte désormais un peu plus cher à son propriétaire. Depuis le 13 août, les frais d'enlèvement ont augmenté de 0,9%, passant de 120,18 à 121,27 euros, signale un article du Figaro reprenant l'arrêté publié au Journal Officiel. Le tarif reste inchangé toutefois pour les scooters, les motos, les tricycles et les quadricycles, avec 45,70 euros à débourser.

Une garde journalière à 6,42 euros

Ces frais sont à payer dès que le camion grue est arrivé sur place, rappelle le quotidien. Au passage, si le véhicule n'a pas encore été soulevé (les quatre ou deux roues encore en contact avec le sol), le propriétaire peut le récupérer en s'acquitant de la contravention qui a justifié l'enlèvement. C'est bien sûr le cas en cas de stationnement gênant ou dangereux mais aussi par exemple si le contrôle technique n'est pas à jour.

Le tarif de la garde journalière augmente également de 0,9%, passant de 6,36 à 6,42 euros par jour d'immobilisation. Et il ne faut pas y laisser son véhicule trop longtemps, à partir du quatrième jour à la fourrière, une expertise du véhicule peut être réalisée. Il en coûte alors 61 euros de plus.

Il faut également ajouter à la note finale les "opérations préalables" à la mise en fourrière, à savoir 15,20 euros. Si un sabot à été posé pour empêcher au conducteur de partir avant l'arrivée du camion grue, ce "service" est facturé 7,60 euros ("frais d'immobilisation matérielle").

Des tarifs plus élevés dans les grandes villes

Il faut préciser que ces tarifs de base ne s'appliquent pas dans les grandes villes de plus de 400.000 habitants, qui peuvent pratiquer librement des frais plus élevés. D'après le site Droits-Finances, Paris pratique par exemple un tarif d'enlèvement à 150 euros et une garde journalière à 29 euros. A Lyon, Marseille et Toulouse, il faut compter respectivement 126 euros et 10 euros par jour.

https://twitter.com/Ju_Bonnet Julien Bonnet Journaliste BFM Auto