BFM Auto

Cityscoot poursuit sa conquête de l'Europe avec Barcelone

Déjà présent en France et en Italie, Cityscoot a remporté l'appel d’offre de la mairie de Barcelone

Déjà présent en France et en Italie, Cityscoot a remporté l'appel d’offre de la mairie de Barcelone - Cityscoot

La startup française créée en 2014 poursuit son déploiement dans les grandes villes européennes. Après à Paris, Nice, Milan et Rome, Cityscoot s'installe à Barcelone.

Aux côtés des vélos et des trottinettes, le scooter a toute sa place dans la mobillité durable, surtout s'il est électrique et partagée. Cityscoot, l'un des acteurs du "free floating" est l'un des premiers acteurs européens. Ce jeudi, la startup française a annoncé qu'elle a remporté l'appel d'offre de la mairie de Barcelone.

Dans le cadre de cet appel d'offres, la ville catalane avait sélectionné 20 opérateurs pour opérer des flottes de 350 appareils. Mais lors de sa candidature, Bertrand Fleurose est le fondateur et PDG de Cityscoot, expliquait au Journal du net qu'il valait mieux "monter dans un wagon bondé que rater le train".

Le bonne nouvelle de l'après-confinement

C'est la première ville espagnole pour le service de location de scooters bien connu des parisiens. Le service sera lancé dès cet été. Pour cette occasion, Cityscoot offre 30 minutes gratuites par jour pendant 30 jours après inscription. Elle compte aussi dispenser des formations pour permettre aux novices de maîtriser ses scooters électriques.

Ce contrat est une bonne nouvelle supplémentaire de l'après confinement lors duquel l'activité de l'entreprise a été affectée comme toutes celles liées à la mobilité.

Dès le déconfinement, Cytiscoot a enregistré une activité supérieure à celle d'avant la crise. Selon le baromètre du Journal du Net, fin juin, le nombre de trajets est passé "de 98% la semaine précédente à 110% de la moyenne des trajets hebdomadaires entre le 15 février et le 15 mars".

Créée en mars 2014, membre du Next40, Cityscoot a lancé son service à Paris en 2016, à Nice en 2017, à Milan et Rome en 2019. En quatre ans, elle a recruté 400 salariés en CDI.

https://twitter.com/PascalSamama Pascal Samama Journaliste BFM Éco