BFM Auto

Ces constructeurs automobiles qui gonflent leurs chiffres de vente

Image d'illustration - Quelles marques ont pratiqué l'an dernier les ventes tactiques?

Image d'illustration - Quelles marques ont pratiqué l'an dernier les ventes tactiques? - Harold CUNNINGHAM / AFP

Selon une étude du magazine spécialisé L’Argus, certains constructeurs auraient gonflé leurs ventes l’an dernier. Alfa Romeo, Jeep ou Honda seraient parmi les marques à utiliser le plus ces ventes dites "tactiques".

2018 fût une année record pour le marché automobile français. Avec 2.173.481 véhicules légers immatriculés l’an dernier, le marché automobile frôle les bons chiffres d’avant crise. Mais cette bonne santé affichée peut être parfois trompeuse, selon L’Argus, qui publie ce lundi son classement des "Marques qui vendent le mieux".

A la recherche des ventes tactiques

Le magazine spécialisé a en effet épluché les ventes marque par marque, et certaines ont gonflé leurs chiffres. Cette technique porte un nom: les ventes tactiques. Ces ventes consistent à faire immatriculer des véhicules par ses concessionnaires, et par des loueurs. Or, ces ventes ne devraient pas dépasser les 25% des ventes totales d’un constructeur, au risque d’engendrer une perte de valeur. Quand il fait immatriculer des véhicules par ses concessionnaires, un constructeur crée en effet des occasions très récentes, voire zéro kilomètre. Ces modèles sont donc vendus moins chers que les véhicules neufs, et rapportent donc moins à la marque, tout en pesant sur la valeur résiduelle du modèle. Ce qui fragilise par ailleurs le réseau des concessions, qui supporte ce différentiel.

Alfa Romeo, Nissan, Honda

Ce petit jeu avec les chiffres donne une autre interprétation des ventes 2018. Ainsi, l’Alliance Fiat-Chrysler a vu ses immatriculations augmenter de 12,67% l’an dernier. Or, Fiat a réalisé 23% de ses ventes auprès des loueurs courte durée, Alfa Romeo a réalisé 32% d’immatriculations en véhicule de démonstration (les véhicules achetés par les concessionnaires), tandis que Jeep vendait 30% de ses voitures aux loueurs courte durée. A contrario, Toyota a vu ses ventes augmenter de presque 10%. Avec 67% de ventes aux particuliers et 14% aux entreprises, le constructeur japonais capitalise sur un réel succès de ses véhicules.

Honda (48% de ventes aux loueurs et au réseau) et Nissan (47%) font aussi partie des champions des ventes tactiques. Honda occupe cependant une place particulière dans le paysage automobile français. Près d’une Honda sur deux est vendue à des particuliers, 45% des véhicules sont immatriculés par les concessionnaires.

Les bons élèves

Parmi les bons élèves, L’Argus classe toutes les marques dont les ventes aux particuliers et aux sociétés dépassent les 70%. Avec 84% de ventes aux particuliers, Dacia se classe tout en haut du classement de L’Argus, juste devant Toyota et Mini. Le Japonais Suzuki, avec 75% de ses ventes aux particuliers, se classe 4e, devant Land Rover (un tiers de ventes aux particuliers, 42% aux entreprises). Peugeot se classe 7e, avec 44% de ventes aux particuliers et 30% aux flottes. L’Argus épingle en revanche Renault, pour ses ventes très importantes aux loueurs (17%).

Pauline Ducamp