BFM Auto

Carte - Tour d’Europe des mauvaises habitudes au volant

-

- - AFP

Les Italiens conduisent trop vite? Les Allemands sont trop à cheval sur le code de la route? Les Suédois conduisent très prudemment? Petit tour d’Europe des mauvaises habitudes au volant, et les Français ne sont pas en reste.

Au volant, les préjugés ont la vie dure, des conducteurs de l’est de l’Europe toujours soupçonnés de rouler un peu ivres, aux Allemands très à cheval sur le code de la route, tandis que tous les Italiens se prennent pour Fangio au volant d’une Ferrari.

La Fondation Vinci Autoroutes a décidé de faire le point sur le comportement au volant des Européens, dans son Baromètre de la conduite responsable 2017. Et celui-ci ne confirme qu’un seul fait: tous les conducteurs européens ont leurs mauvaises habitudes. Voici une carte regroupant les "champions" dans chaque catégorie, du klaxon intempestif, à la conduite sur la bande d’arrêt d’urgence.

Les Français, "peu soucieux des autres" sur la route

Une tendance générale résume cette carte: les conducteurs grecs sont presque toujours parmi les premiers quand il s’agit de ne pas respecter le code de la route, quand les Britanniques sont souvent irréprochables, qu’il s’agisse d’alcool, d’usage du téléphone au volant ou de règlement de contentieux en sortant du véhicule. A ce petit jeu, les champions se trouvent en Pologne. Ils sont en effet 26% à ne pas hésiter à descendre de leur voiture pour mettre les points sur les i.

Les Français sont eux champions d’Europe de l’oubli volontaire du clignotant (60%) et juste derrière les Espagnols pour la pratique du klaxon intempestif (53%). La Fondation Vinci note que les Français sont "peu soucieux des autres conducteurs": nous sommes ainsi 76% à ne pas respecter les distances de sécurité.

Les Grecs conduisent très fatigués

Les Grecs sont les plus nombreux à circuler sur la bande d’arrêt d’urgence (28%), à conduire en se sentant très fatigués (55%) ou en ressentant les effets de l’alcool (10%). Ils sont rejoints dans cette dernière catégorie par les Belges. 9% d’entre eux prennent le volant alors qu’ils se sentent ivres. Une statistique quelque peu affolante quand l’étude constate que 41% des Belges doublent sans aucun problème par la droite.

L’étude rend cependant justice à l’expression "rouler comme un Polonais". Ce sont en effet les conducteurs européens qui roulent le plus longtemps sans prendre de pause: 4h02 contre 2h48 chez les Français. La Fondation Vinci Autoroute rappelle qu’il faut s’arrêter toutes les deux heures en moyenne pour conduire en toute sécurité. L’occasion de consulter notre carte pour bien préparer votre road-trip à travers l’Europe.

Enquête réalisée auprès de 12 429 personnes âgées de 15 ans et plus, dont minimum 1000 personnes dans chacun des pays sondés.

Julien Bonnet, avec Emeline Gaube