BFM Business

Bye-bye BMW Z4

Après une première génération en 2002, le Z4 génération II achève sept ans de carrière cette année.

Après une première génération en 2002, le Z4 génération II achève sept ans de carrière cette année. - BMW AG

Après le Land Rover Defender, l’Aston Martin DB9, c’est au tour du BMW Z4 de tirer cette année sa révérence. Le roadster sera prochainement remplacé par un modèle développé en commun avec Toyota.

Pas très grand public, le Z4 avait trouvé sa place dans la gamme BMW comme modèle de niche, réservé aux puristes du roadster dotés d’un portefeuille bien garni. Mais toutes les belles aventures ont une fin: les derniers Z4 ont été produits le 22 août, dans l’usine allemande de Regensburg, comme le révèle le site BimmerToday, et confirme BMW. Succès d’estime (115.000 exemplaires vendus en sept années de carrière), le Z4 a pourtant marqué un tournant dans l’histoire récente de BMW.

Présenté en 2009 au salon de Détroit, le Z4 E89 (soit la seconde génération du roadster) fut en effet le premier modèle signé officiellement par Adrian Van Hooydonk. Le roadster embarque la ligne esthétique portée par le nouveau designer en chef du groupe BMW, qui remplace Chris Bangle après 17 ans de bons et loyaux services. Entré en 1992 au design de la marque allemande, Adrian Van Hooydonk a réussi une transition tout en conservatisme. Il a ainsi adouci le nez de requin du premier coupé-cabriolet et tracé des nervures sur le capot, comme des entrées d’air élégantes dans le bas de caisse. Légèrement rallongé (4,23m de long, l'équivalent d'un modèle de taille moyenne), le Z4 conserve l'allure générale définie en 2002.

En 2009, le Z4 est aussi le premier roadster à se doter d’un toit rétractable en dur (le fameux "hard-top"), une première chez BMW, qui proposait alors la précédente génération du Z4 en coupé ou en cabriolet. Le Z4 E89 remplace donc les deux en 2009, offrant ainsi une contre-proposition à la mesure du Mercedes SLK, la star du segment. Alors que Mercedes a renouvelé son SLK en SLC, Porsche son Boxster en 718 et qu’Audi a donné un coup de neuf au TT il y a deux ans, c’est donc au tour de BMW renouveler son offre.

Le remplaçant de l'actuel Z4 sera développé en partenariat avec Toyota.
Le remplaçant de l'actuel Z4 sera développé en partenariat avec Toyota. © BMW AG

L’arrivée de la troisième génération de Z4 (que le site spécialisé BimmerToday appelle "Z4 G29", d’autres sites "Z5") marquera aussi une évolution importante chez BMW. S’il devrait conserver une apparence de roadster, carrosserie emblématique de l’histoire de la marque, le remplaçant du Z4 ne sera pas 100% BMW: il devrait faire partie des projets communs avec Toyota, suite au partenariat signé en 2011 et étendu en janvier 2013. Il y a deux ans, Herbert Diess, alors directeur du développement de BMW passé depuis chez Volkswagen, avait évoqué un projet de deux voitures de sport, développées sur une plateforme commune, mais clairement séparées dans leur identité.

Pauline Ducamp