BFM Business

1000 places de parking bientôt créées aux portes de Paris

Des places de parking inoccupées vont être proposées aux Franciliens pour inciter à prendre les transports en commun.

Des places de parking inoccupées vont être proposées aux Franciliens pour inciter à prendre les transports en commun. - Dominique Faget - AFP

Le Conseil de Paris a approuvé ce mardi le financement avec IDF Mobilités de 1.000 places de stationnement aux portes de la ville. Elles doivent permettre aux abonnés Navigo d'y laisser leur voiture pour privilégier les transports en commun.

1.000 places de parking seront bientôt disponibles pour les automobilistes prêts à renoncer à leur voiture dans Paris. Le Conseil de Paris a en effet validé ce mardi le financement pour créer ces places avec IDF-Mobilités et la région Ile-de-France. Ces deux entités avaient acté cet été leur mise à disposition.

"Ces places parisiennes seront proposées au tarif mensuel de 75 euros pour les personnes abonnées au Passe Navigo, une division par deux des tarifs pratiqués jusqu'à présent", a souligné devant les élus parisiens Christophe Najdovski, maire-adjoint en charge des Transports. 

Réduire la pollution et la circulation

Ces créations de places de stationnement doivent inciter les automobilistes à déposer leur voiture aux portes de la capitale et à terminer leur trajet en transports en commun, avec le double objectif de réduire à la fois la pollution et le trafic dans Paris. Christophe Najdovski a toutefois prévenu que Paris restera vigilante à ce que cette nouvelle offre "contribue bien à réduire le nombre de véhicules de Paris et ne génère pas de nouveaux flux entre Paris et la métropole". 

Les 1.000 places de stationnement seront réparties entre 11 sites: porte d'Orléans, Charlety, Bercy, Université Paris Diderot, Vincennes Marigny Château, Bibliothèque François Mitterrand, porte de Champerret, porte Maillot, porte de Saint-Cloud, porte de Saint-Ouen et Foch. 

10.000 places à l'échelle de la région

Cette validation du Conseil de Paris doit permettre d'engager les travaux préparatoires avant l'ouverture des places de stationnement. Leur création nécessite en effet des aménagements, notamment le développement de logiciels et de bornes compatibles avec la carte Navigo. En tout, l'investissement se chiffre à 1,36 millions d'euros, financés à 70% par IDF-Mobilités et à 30% par la ville de Paris.

Si Christophe Najdovski s'est réjouit de "partager un objectif commun" avec la région et IDF-Mobilités, dirigés par Valérie Pécresse, il a toutefois regretté "le retard qui a été pris par IDF-Mobilités dans la mise en oeuvre technique de ce service". La création de ces places de parking, pourtant voulues à la fois par la mairie de Paris et la région, avait donné lieu à des échanges tendus entre la municipalité et Valérie Pécresse. A l'échelle de la région, 10.000 de ces places de parking doivent voir le jour d'ici 2021. 

Carole Blanchard