BFM Business

Violences au Capitole: Facebook interdit les publications contenant certains mots-clés

Des membres de la Garde nationale devant le Capitole le 7 janvier 2021, au lendemain de l'invasion du bâtiment par des partisans de Donald Trump

Des membres de la Garde nationale devant le Capitole le 7 janvier 2021, au lendemain de l'invasion du bâtiment par des partisans de Donald Trump - JOHN MOORE © 2019 AFP

Le réseau social interdit tous les messages contenant l’expression "Stop the steal" ("Arrêtez le vol"), utilisée par les pro-Trump.

"Arrêtez le vol". Cette phrase ("Stop the steal", en anglais) est devenue un cri de ralliement pour les plus fervents soutiens de Donald Trump, convaincus que l’élection présidentielle américaine de l’automne 2020 a été truquée.

Deux mois après le scrutin et quelques jours après l’invasion du Capitole, Facebook annonce sur son blog la suppression automatique de toutes les publications contenant le terme "Stop the steal". Cette décision est notamment liée à la crainte de nouvelles violences, quelques jours avant l'investiture de Joe Biden, le 20 janvier.

Facebook ratisse large

Auprès du média américain Ars Technica, Facebook confirme que le bannissement des publications contenant ces mots-clés sera progressivement mis en place dans les prochaines heures.

Comme a pu le constater BFMTV, le hashtag #StopTheSteal est quant à lui déjà inaccessible sur le réseau social.

Capture d'écran des résultats de recherche pour le mot-clé #StopTheSteal, sur Facebook
Capture d'écran des résultats de recherche pour le mot-clé #StopTheSteal, sur Facebook © BFMTV

"Les publications avec le hashtag #StopTheSteal sont temporairement masquées ici. Une partie du contenu de ces publications va à l’encontre de nos standards de la communauté" explique Facebook, admettant devoir supprimer des contenus en masse, qu’ils respectent ses conditions d’utilisation ou non.

A ce jour, Donald Trump est toujours banni de Facebook jusqu’à nouvel ordre. Il a été définitivement suspendu de Twitter le 8 janvier dernier.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech