BFM Tech

Une mauvaise blague sur le Galaxy Note 7 crée la panique dans un avion

-

- - Virgin America

Un plaisantin a fait croire aux passagers d'un vol Virgin America qu'il y avait un Galaxy note 7 à bord. Résultat: panique à bord, avion dérouté et grosse galère pour les passagers du vol retour.

Les compagnies aériennes ne plaisantent pas avec l’interdiction d’avoir un Samsung Galaxy Note 7 à bord d’un de leurs avions. Pour preuve, la dernière mésaventure à propos de ce smartphone qui a fait atterrir en urgence un avion de Virgin America et dont BBC News se fait l’écho.

Le 20 décembre dernier, en voyant apparaître "Samsung Galaxy Note 7_1097" dans la liste des hotspots Wi-Fi disponibles, des passagers du vol San Francisco-Boston ont cru que le smartphone était à bord de leur avion. Ils se sont alors empressés de prévenir l’équipage qui a immédiatement fait une annonce pour récupérer l'appareil.

Devant l’absence de réaction parmi les passagers, le pilote a alors pris le micro pour indiquer aux passagers qu’il ne s’agissait pas d’une blague et que si personne ne se dénonçait il allait devoir faire atterrir l’avion d’urgence et fouiller tous les bagages pour trouver ce Galaxy Note 7.

Un crime fédéral

Pendant que l’avion se détournait vers le Wyoming, un mauvais plaisant a fini par avouer qu’il n’y avait pas de Galaxy Note 7 dans l’avion et qu’il avait juste renommé la connexion Wi-Fi de son smartphone. Malheureusement, le mal était fait et à cause du retard accumulé, le vol de retour que devait faire ce même avion a été annulé. Virgin America a dû affréter un autre avion pour transporter ses passagers.

On ne sait pas si la compagnie a porté plainte mais, si c’est le cas, le blagueur risque gros ! Depuis la mi-octobre, embarquer un Galaxy Note 7 dans un avion est un crime fédéral et le coupable risque près de 180.000 dollars d’amende et plusieurs années de prison. Et même si, en l’occurrence il s’agissait d’une mauvaise blague, elle n’a fait rire personne.