BFM Business

Snapchat retire un filtre raciste envers les Asiatiques

BFM Tech

L’application de messagerie éphémère a retiré précipitamment l’un de ses nouveaux filtres qui provoquait un tollé sur Twitter. Il permettait de transformer son visage en une caricature asiatique.

Chat, chien, tête de mort, contorsions, les effets Lenses de Snapchat sont comme les vieux miroirs déformants des fêtes foraines. Ils permettent de rire de son propre reflet transformé de façon improbable. Mais la plaisanterie peut parfois virer au mauvais goût. Ce 10 août, l’application de messagerie éphémère a proposé plusieurs nouveaux filtres dont un qui a immédiatement provoqué la polémique.

Il présentait à l’évidence une caricature raciste de visage asiatique : un "Yellow Face" comme disent les Américains. Sourcils à l’envers et yeux fermés, joues roses, il a suscité la consternation de nombreux utilisateurs sur Twitter comme on peut le voir ci-dessous:

Snapchat n’a alors pas tardé à le retirer de son application. Ses dirigeants ont, en outre, déclaré au site The Verge que ce modèle avait été inspiré par des mangas et conçu pour être ludique et non pour offenser. Aucune mauvaise conscience donc.

Il y a quatre mois, une polémique similaire avait éclaté concernant un filtre Bob Marley permettant de s'adjoindre des dreadlocks et une peau noire. Il fut aussitôt qualifié de « blackface », c’est-à-dire présentant des caractères stéréotypés d’un Noir en référence aux spectacles de vaudeville racistes d'autrefois, qui présentaient des acteurs blancs grimés avec du cirage.

Snapchat avait fini là encore par le retirer... sans s'excuser.

Amélie Charnay