BFM Business

Obsolescence programmée: les manettes Nintendo Switch dans le viseur de l’UFC-Que Choisir

Les manettes "Joy-Con", de la Nintendo Switch.

Les manettes "Joy-Con", de la Nintendo Switch. - Nintendo

L'association de consommateurs met en demeure Nintendo de réparer gratuitement les manettes "Joy-Con" de la console Nintendo Switch, dont les pannes récurrentes s'apparenteraient à de l'obsolescence programmée.

Trop fragiles et trop sujettes aux pannes, les manettes détachables "Joy-Con", de la très populaire Nintendo Switch, pâtiraient-elles de l'obsolescence programmée? Pour l'UFC-Que Choisir, la réponse est oui. Ce 5 novembre, l'association de consommateurs met en demeure Nintendo de réparer gratuitement ces mêmes manettes, ce qui n'était pas le cas jusqu'à présent.

En cas de panne, l'utilisateur est généralement invité à contacter Nintendo pour récupérer une nouvelle manette, moyennant 45 euros, ou la faire réparer pour 15 euros. Or, l'UFC-Que Choisir souligne la récurrence de ces mêmes pannes, sur la base de témoignages concordants. Une récurrence d'autant plus grave que les problèmes techniques surviennent rapidement. 

Une action en justice envisagée

"Plusieurs témoignages ont porté à notre attention une grosse défaillance du joystick directionnel. Ces pannes apparaissent quelques mois après l’achat, quel que soit le profil du joueur (âge, fréquence d’utilisation, etc.)", note ainsi l'UFC-Que Choisir. 
"L’UFC-Que Choisir considère que ces pratiques, visant à réduire délibérément la durée de vie du produit pour en augmenter le taux de remplacement, relèvent de l’obsolescence programmée", complète l'association. Sans mise en place d'une procédure de réparation gratuite de ces manettes de la part de Nintendo, l'UFC-Que Choisir menace d'attaquer le groupe japonais en justice. 

En agissant de la sorte, l'UFC-Que Choisir prend à bras le corps le problème du "Joy-Con Drift", bien connu des détenteurs de Switch. Ce dernier touchait déjà la Nintendo Switch de 2017 et concerne également le nouveau modèle, la Switch Lite, commercialisée depuis fin septembre. Sur certaines consoles, il vient bloquer les joysticks dans une même direction, alors même qu'ils sont en position neutre. De quoi voir apparaître à l'écran un personnage qui se dirige irrémédiablement dans le même sens. 

https://twitter.com/Elsa_Trujillo_?s=09 Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech