BFM Tech

Le Web de la Corée du Nord ne compte que... 28 sites

Kim Jong-Un, le 4 août 2016

Kim Jong-Un, le 4 août 2016 - KCNA / AFP

Les adresses de tous les portails nord-coréens ont été publiées par erreur. Ils sont peu nombreux, mais plutôt variés.

En Corée du Nord, le monde virtuel est aussi fermé que le réel. Dans le pays dirigé par le dictateur Kim Jong-un et où 70% de la population n’a pas assez à manger, la navigation sur le Web n’est pas le premier des soucis. Seule une élite proche du pouvoir a le droit d’accéder au même réseau que nous. Un utilisateur du forum américain Reddit a publié la liste de tous les sites locaux, reconnaissables par leur nom de domaine se terminant en .kp.

Ces données ont été accidentellement rendues publiques par la Corée du Nord et publiées sur GitHub par Matt Bryant, un ingénieur en sécurité informatique. Malheureusement, les internautes nord-coréens ne peuvent compter que sur 28 sites Web. Comme le note un utilisateur de Reddit, le jeu vidéo GTA V - qui permet d’accéder à de “faux” sites Web durant la partie - en compte 83, soit 55 de plus.

Site nord-coréen dédié au tourisme
Site nord-coréen dédié au tourisme © Reddit

Parmi eux, on retrouve le site du Rodong Sinmun, journal officiel du Parti des travailleurs de Corée qui dirige le pays. En s’y baladant, on pourra lire un compte-rendu du très attendu Festival International du Film de Pyongyang ou suivre l’activité de Kim Jong-un. Les amateurs de sport iront sur Sports Chosun, tandis que les gourmets trouveront l’inspiration sur Korean Dishes, un site dédié aux recettes de cuisine. Aucun réseau social ne semble avoir été lancé, si ce n’est sur une copie de Facebook découverte au printemps dernier et qui comptait 137 utilisateurs.

Site dédié au Festival International du Film de Pyongyang
Site dédié au Festival International du Film de Pyongyang © Reddit

Si elle permet de constater que le Web nord-coréen ressemble à celui que nous connaissions il y a une quinzaine d’années, la liste ne contient aucune révélation. Comme le souligne Martyn Williams, à la tête du blog North Korea Tech, il faudrait aller chercher dans l’intranet local pour dénicher des informations plus intéressantes.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech