BFM Tech

La 3G déboule dans le métro parisien

Un téléphone portable

Un téléphone portable - -

SFR et la RATP ont lancé jeudi le processus de déploiement de la 3G dans le métro et inauguré la connexion à la gare de Lyon et à Châtelet-les-Halles qui va permettre aux clients de l'opérateur de surfer même dans les rames en circulation.

A la gare de Lyon et à Châtelet-les-Halles, les voyageurs ayant un abonnement à SFR peuvent désormais, sans aucun surcoût et automatiquement, "regarder des vidéos, leurs mails, ou aller sur Facebook, sur les quais mais aussi dans les rames en circulation" dans le tunnel du RER A qui relie ces deux gares, a-t-il indiqué. "Depuis 2000, la 2G était partout dans le métro. D'ici fin 2015, l'ensemble du réseau sera équipé en 3G et en 4G (la technologie suivante en phase de test), en surface et en souterrain", a rappelé Emmanuel Pitron, secrétaire général de la RATP.

"Une première en Europe"

SFR prévoit en 2013 de couvrir l'intégralité de la ligne 1 du métro, ainsi que "la grande majorité des lignes du RER A et B". L'opérateur a également conclu en juin un partenariat avec la Régie pour le déploiement de la technologie wifi sur les quais de 47 stations de métro et gares RER.

"C'est une première en Europe, il n'y a qu'à Paris qu'il y a du très haut débit dans le métro, dans les stations souterraines", a affirmé Alexandre Wauquiez.

Un coût total de 20 à 30 millions d'euros

Côté financement, l'ensemble du déploiement devrait coûter au total entre 20 et 30 millions d'euros pour les opérateurs - SFR est le premier à s'être lancé - pour rendre disponible en trois années la 3G puis la 4G dans l'ensemble des près de 300 stations métro et RER, a précisé à l'AFP Emmanuel Pitron, qui souligne que la RATP a un rôle de maître d'œuvre dans le projet.

"Nous avons adressé aux autres opérateurs titulaires de licences 3G et 4G (soit Orange, Bouygues Telecom et Free Mobile) des contrats d'adhésion" au contrat signé en juillet par SFR, a-t-il spécifié, sans donner plus de détails.

"C'est une infrastructure mutualisée, les autres opérateurs peuvent partager les investissements, et il est probable qu'ils rejoignent ce projet", a ajouté pour sa part Alexandre Wauquiez pour SFR.

Jean-Alexandre Baril et Yann Le Moignic