BFM Tech

L’e-mail et le téléphone du directeur du renseignement américain piratés par un adolescent

James R. Clapper

James R. Clapper - SAUL LOEB / AFP

Le hacker a pris le contrôle de plusieurs comptes en ligne de James R. Clapper. Il a également redirigé ses appels entrants vers une association de soutien à la Palestine.

Les pirates adolescents "Crackers With Attitude" font de nouveau parler d'eux. L'un de leur membres, qui se fait appeler "Cracka", vient de révéler auprès du site Motherboard.com qu'il a réussi à prendre le contrôle de plusieurs comptes en ligne de James R. Clapper, le directeur du renseignement national des États-Unis.

Le pirate prétend avoir accédé au compte d'administration de son accès Internet triple play et, ainsi, pu rediriger tous les appels entrants vers une association de soutien à la Palestine. Il aurait également accédé aux comptes e-mail personnels de M. Clapper et de sa femme. En guise de preuves, il a fourni un journal d'appels entrants de la ligne téléphonique de M. Clapper et des copies d'écrans des comptes email.

"Cracka" a justifié ses actes en disant: "Je voulais juste que le gouvernement sache que les gens ne font pas n'importe quoi, les gens savent ce qu'il fait et ils n'approuvent pas #FreePalestine". Pour sa part, un porte-parole du cabinet du directeur du renseignement a confirmé "être au courant de cette affaire" et que les autorités compétentes ont été alertées.

Fuite d'informations sensibles

Un patron du renseignement qui se fait pirater, cela fait un peu désordre dans un pays connu pour disposer d'une infrastructure d'espionnage ultra-sophistiquée. Ce n'est pourtant pas la première fois. En octobre dernier, CWA avait piraté le compte email personnel de John O. Brennan, le patron de la CIA. Ce dernier utilisait ce compte de manière occasionnelle pour échanger des informations professionnelles que les pirates ont, du coup, publiées sur le web. Ces messages ont depuis été archivés par le site Wikileaks.

Dans les deux cas, les pirates de CWA n'ont visiblement pas eu beaucoup de mal à pénétrer ces comptes. Comme quoi, les chefs espions ont les mêmes problèmes que les autres quand il s'agit de protéger leur vie personnelle.

lire aussi sur 01net

NSA : VoiceRT, l'outil qui transcrivait un million de conversations par jour