BFM Tech

Internet, 72% des Français ont peur pour leur carte bancaire

Selon l'étude Dashlane/OpinionWay, 72% des Français n’ont pas assez confiance dans les sites de e-commerce pour y laisser leur numéro de carte bancaire.

Selon l'étude Dashlane/OpinionWay, 72% des Français n’ont pas assez confiance dans les sites de e-commerce pour y laisser leur numéro de carte bancaire. - Denis Charlet - AFP

Selon une étude OpinionWay pour Dashlane, le principal frein du e-commerce reposerait sur la défiance des internautes en matière de sécurité. Et sur ce point, les Français sont deux fois plus nombreux que les Américains à craindre le piratage de leurs données personnelles.

"La différence entre les Américains et les Français est que les premiers ont une totale confiance dans Internet, alors que les Français ont une défiance quasi viscérale". Cette remarque nous a été faite il y a quelques mois par un responsable de Google. Elle se confirme aujourd’hui avec cette étude internationale sur la sécurité menée par Dashlane et OpinionWay.

Elle révèle que 63% des Français se méfient dès lors qu’ils doivent saisir des informations personnelles en ligne. De l’autre côté de l’Atlantique, ce chiffre chute presque de moitié pour arriver à 34%. Cette prudence française va même un peu plus loin pour 14% des personnes interrogées qui, par crainte, ne communiquent jamais leurs informations personnelles. Aux États-Unis, ce profil ne représente que 5% des sondés.

La défiance ne concerne pas seulement les informations laissées sur les réseaux sociaux. Elle vise particulièrement le portefeuille des Français. Ils sont 72% à "n’avoir aucune confiance dans les sites de e-commerce pour y laisser leur numéro de carte bancaire".

Cette fois, si les Américains sont moins nombreux que les Français à craindre le piratage de leur compte bancaire, cette appréhension touche toutefois plus de quatre Américains sur dix.

Les e-commerçants tardent à rassurer les consommateurs

Cette suspicion n’a portant rien de viscéral. L’étude indique en effet que si tout piratage devenait "impossible", les internautes récalcitrants basculeraient rapidement dans le commerce en ligne. Et cette fois, il y a presque un consensus. Selon l’étude, si la sécurité s’améliorait de manière significative, 70% des Français et 77% des Américains se diraient prêts à sortir leur carte plus souvent pour leurs achats en ligne.

Donc tout va bien? Pas vraiment. Dans leur conclusion, les auteurs de l’étude concluent qu’un "surcroît de sécurité est difficilement conciliable avec la volonté des e-commerçants d’accélérer le processus de paiement. Accélérer ou sécuriser, il faut choisir!" Apparemment, les Français optent pour la seconde option.

Méthodologie: L’étude a été menée en octobre 2015 via un questionnaire auto-administré en ligne sur système CAWI (Computer Assisted Web Interview). L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle (en France) et de revenus (aux Etats-Unis). Echantillon représentatif de 1 014 Français et 1 009 Américains.

P.S.