BFM Tech

Google : des règles de confidentialité "non conformes"

-

- - -

La Cnil a rendu ses conclusions sur les nouvelles règles imposées par Google à ses utilisateurs en mars dernier. Son constat est sans appel : Google doit changer ses règles, et au plus vite.

La Cnil a tranché et ses conclusions épinglent sévèrement Google. Selon elle, les nouvelles règles de confidentialité de Google,mises en oeuvre le 1er mars dernier, sont "non conformes" à la législation de l'Union européenne.

Google sommé de changer ses règles

Cette conclusion a été publiée mardi par la Commission nationale française de l'informatique et des libertés (Cnil) lors d'une conférence de presse sur les nouvelles règles de confidentialités de Google, au terme d'un audit qu'elle a mené au nom des 27 autorités européennes de protection des données (G29).

Dans un courrier commun, les 27 autorités de protection des données européennes demandent au géant de l'internet de "fournir une information plus claire et plus complète sur les données collectées" et leur "finalité", via huit recommandations pratiques, estimant que Google doit "prendre des mesures effectives et publiques pour se mettre en conformité rapidement".

Sursis avant la "phase contentieuse"

"Google a quelques mois, trois ou quatre mois, pour se mettre en conformité. S'il ne prend aucune mesure, alors nous entrerons dans une phase contentieuse", a indiqué la présidente de la Cnil, Isabelle Falque-Pierrotin, lors d'une conférence de presse à Paris.

"Nous avons privilégié le dialogue jusqu'à maintenant, et nous demandons des ajustements", a-t-elle assuré, ajoutant que si le géant américain "ne prend aucune mesure, alors nous passerons en phase contentieuse".

Google riposte

"Notre nouvelle politique de confidentialité démontre notre engagement continu pour protéger les informations de nos utilisateurs et créer des produits de qualité. Nous sommes confiants dans le fait que nos politiques de confidentialité respectent la loi européenne", a aussitôt indiqué dans un communiqué le responsable de la vie privée au niveau mondial de Google, Peter Fleischer.