BFM Business

Football: la Liga espagnole condamnée pour avoir espionné les supporters

Leo Messi (Barcelone)

Leo Messi (Barcelone) - AFP

La Liga, qui déclenchait à distance le micro du smartphone des utilisateurs de son application, a été condamnée à 250.000 euros d’amende.

Il y a un an, un spécialiste de la cybersécurité pointait une curieuse mise à jour de l’application officielle de la Liga, la ligue espagnole de football. Sur Android, les utilisateurs étaient invités à fournir à l’institution les données liées au micro de leur smartphone et à leur géolocalisation. Dans cette affaire, la Liga vient d’être condamnée à 250.000 euros d’amende par l’Agence espagnole de protection des données (AEPD), l'équivalent local de la Cnil. Comme le rappelle le quotidien madrilène El País, l’AEPD reproche à la Liga de ne pas avoir bien informé les utilisateurs de cette surveillance.

Traquer les diffusions illégales

Effectivement, en plus de permettre aux fans du championnat de foot espagnol d’avoir accès - entre autres - au calendrier des matchs, l’application officielle de la Liga aide l’organisme à détecter une diffusion illégale dans un bar. Pour cela, l’application détecte l’emplacement de l’utilisateur. Si ce dernier se situe dans un pub, le micro est déclenché afin d’enregistrer l’environnement sonore, pour vérifier si le son correspond à celui d’un match de Liga. Le cas échéant, la Liga peut se retourner contre le propriétaire de l’établissement, si ce dernier diffuse une rencontre de manière illégale.

Toujours auprès d’El País, la Liga défend ses positions, affirmant que le consentement de l’utilisateur est réclamé à deux reprises et que l’application reste fonctionnelle même s’il refuse d’activer cette fonction. L’institution qui régit le football espagnol précise que le fichier enregistré intègre des sons permettant de reconnaître un match de foot, mais pas d’interpréter une conversation humaine. Elle estime par ailleurs les pertes financières liées au piratage à 400 millions d’euros par an.

Face à cette sanction, la Liga a rapidement annoncé faire appel de la décision, avançant que son application était conforme au règlement général sur la protection des données (RGPD), qui s’applique dans l’UE depuis le 25 mai 2018. Toutefois, la fonction d’activation du microphone sera supprimée de l’application Android à compter du 30 juin prochain. Apple étant plus restrictif sur les autorisations accordées aux applications tierces, la version iOS n’était pas concernée.

https://twitter.com/GrablyR Raphaël Grably Chef de service BFM tech