BFM Business

Et si Google abandonnait ses fameux liens bleus?

-

- - -

Certains utilisateurs ont remarqué un changement de taille dans l'interface du moteur de recherche de Google: les liens sont passés au noir. Un changement qui ne leur plaît pas.

Comme nombre d’entreprises du Net, Google teste régulièrement des nouveautés auprès de ses utilisateurs. Et depuis quelques jours, certains d'entre eux ont remarqué que la firme de Mountain View expérimente actuellement un changement radical dans l'interface de son moteur de recherche: les liens des résultats ne sont plus bleus... mais noirs ! Cette modification est loin d'être anodine : ces liens bleus sont la marque de fabrique de Google, présents depuis les débuts du site, en 1998.

Ces liens noirs offrent une page plus harmonieuse où les URL, en vert, ressortent davantage. Mais la différenciation entre les liens déjà visités et ceux pas encore explorés se fait bien du coup plus difficilement et la description des pages est moins visible. Ce qu’ont noté nombre d’utilisateurs mécontents de ce changement, qui réclament du coup à corps et à cris le retour du bleu.

Ce n’est pas la première fois que Google expérimente des changements de design à grande échelle. Lorsque la firme a décidé en 2014 d’insérer des publicités dans Gmail et les résultats de recherche, elle a testé 41 nuances de bleu pour savoir laquelle était la plus propice aux clics… La bonne couleur lui a permis ensuite de gagner 200 millions de dollars. Plus récemment, elle a passé plusieurs mois à tester différents bleus pour remplacer le rouge de ses liens en haut de page.

Si l’abandon du bleu pour le noir se confirme, il s’agira d’une réelle rupture dans les conventions du design Internet: la couleur est en effet devenue le moyen d’indiquer l’interactivité d’un élément. Le noir serait par ailleurs de devenir tendance chez les designers : Instagram teste aussi une interface en noir et blanc et Apple l'aurait également choisi pour la nouvelle version d'Apple Music

Mais un porte-parole de Google a indiqué au site Mashable que l’entreprise menait régulièrement de nombreuses expériences sur la conception de ses pages de résultats avant de préciser, "nous ne sommes pas tout à fait sûr que le noir est le nouveau bleu". Voilà qui devrait un peu rassurer les utilisateurs mécontents.