BFM Business

En Chine, les jeux vidéo s'éteignent automatiquement pour limiter l'addiction des adolescents

-

- - -

Riot Games, propriété du géant chinois Tencent, a dû inclure à son très populaire jeu League of Legends une limitation de temps pour ses joueurs mineurs. Une fois les deux heures dépassées, impossible pour eux de continuer à jouer.

Deux heures et pas une minute de plus. En Chine, les moins de dix-huit ans adeptes de League of Legends voient leur accès au jeu bloqué une fois cette durée dépassée, note le Los Angeles Times

Cette limitation de temps est le fruit d'une demande de Tencent à Riot Games, l'éditeur de League of Legends dont le géant chinois est propriétaire. Cette même demande a été formulée en octobre dernier par Tencent sous pression du gouvernement chinois, qui souhaite limiter l'addiction aux jeux vidéo dans le pays.

Riot Games a apporté la mise à jour requise en quelques semaines seulement. Sans cela, l'éditeur américain risquait de perdre l'accès au marché chinois, alors même qu'il reste extrêmement périlleux de s'en passer: il pourrait représenter à lui seul 36,5 milliards de dollars cette année.

Des numéros d'identification

L'astuce trouvée par Riot Games pour identifier les mineurs ? Mettre à profit les numéros d'identification nationaux comme identifiants de connexion. Cette méthode de vérification de l'âge avait déjà été utilisée par Tencent par le passé. L'entreprise limite depuis 2017 à une heure la durée de jeu quotidienne des enfants de moins de douze ans sur ses propres créations. Dans le pays, la limitation de temps pour les mineurs vaut également pour Fortnite ou World of Warcraft, deux autres jeux ayant connu un succès mondial.

Le gouvernement chinois porte une attention croissante aux jeux vidéo accessibles dans le pays, de la façon dont ils sont consommés aux contenus qu'ils véhiculent. En décembre dernier, le comité d'éthique chinois des jeux vidéo avait identifié onze titres aux "contenus immoraux": tous devaient balayer ces mêmes contenus de leurs jeux, sous peine d'être bannis du marché. En avril, le pays a par la suite acté l'interdiction définitive de jeux vidéo comportant des effusions de sang

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech