BFM Business

Des lampes à lave pour protéger votre vie privée sur internet

Les lampes à lave, ces tubes en verre -en vogue dans les années 70- dans lesquels des bulles de couleurs se forment et se déforment, reviennent en force mais pas pour la déco. Elles aident désormais à assurer la sécurité informatique.

Vous avez sans doute été hypnotisés devant des lampes à lave, ces tubes et globes de verre dans lesquels de la cire chaude forme des bulles de couleurs pop qui gonflent, s'étirent, rétrécissent, etc. Inventées en 1963 par le Britannique Edward Craven Walker, et très en vogue pendant les décennies 70-80 étaient un peu tombées en désuétude. Mais une société américaine de sécurité informatique les remet au goût du jour pour un usage qui n'a plus rien de décoratif. Elle les utilise pour crypter les traces de notre passage sur le web.

Il faut savoir que les mouvements de la cire à l'intérieur du globe répondent à la loi du chaos. Ces formations et déformations sont régies par de multiples facteurs (la chaleur de la pièce, la lumière environnante, la densité de l'air), ce qui les rend totalement imprévisibles. C'est cette particularité qui intéresse les experts de la protection de la vie privée sur la toile.

Les ordinateurs ne savent pas créer le hasard

Les ordinateurs ne savent en effet pas générer l'aléatoire. Il y a toujours un humain derrière qui a créé un modèle. Et donc un schéma qui se répète sur un temps plus ou moins long. Un hacker qui craquerait la formule pourrait donc déduire ensuite tous les codes ainsi générés. Des codes qui servent notamment à masquer les traces de notre activité sur le web: les sites où l'on se connecte, les endroits où l'on clique, etc. À chaque minute, il en faut crypter des milliards de données laissées par exemple par les 220 millions de "like" mis sur Facebook, les 400 heures de vidéos visionnées sur YouTube, les 110.000 appels passés sur Skype.

Ainsi, des ingénieurs de la société Cloudflare ont eu l'idée d'utiliser ces lampes à lave pour générer des suites de chiffres réellement aléatoires. Au siège américain de l'entreprise, ils ont construit un mur de lampes à lave, filmé en continu. Chaque pixel génère un chiffre, et chaque mouvement change le code. Les suites de chiffres générées de cette façon sont donc véritablement sûres: très difficile à craquer, et quand bien même quelqu'un y parviendrait, il lui serait impossible d'en déduire les autres codes. Cloudflare protège 10% du trafic internet grâce à cette méthode.

Nina Godart