BFM Business

Déjà deux millions de téléchargements pour l'équivalent australien de StopCovid

L'équivalent australien de StopCovid a déjà été téléchargé près de deux millions de fois.

L'équivalent australien de StopCovid a déjà été téléchargé près de deux millions de fois. - DAVID GRAY / AFP

L'Australie a lancé sa propre application de "contact tracing", pour suivre la propagation de l'épidémie de coronavirus et avertir les potentiels contaminés. Baptisée COVIDSafe, elle compte déjà près de deux millions de téléchargements.

Près de deux millions d'Australiens ont téléchargé une application pour smartphone destinée à tracer les contacts avec des personnes diagnostiquées positives au coronavirus. Le ministre australien de la Santé, Greg Hunt, a qualifié d'"extraordinaire" la façon dont ses compatriotes ont adopté cette application lancée dimanche soir. 

25 millions d'habitants

Plus précisément, "COVIDSafe", qui s'en remet à la technologie Bluetooth, a conquis près de 1,9 million de personnes en moins de 24 heures. L'Australie, qui compte 25 millions d'habitants, dénombre un peu plus de 6.700 cas de Covid-19. Le nombre de nouveaux cas a considérablement baissé ces derniers temps.

Cette application vise à aider les autorités à retrouver toutes les personnes qui ont été à moins d'un mètre et demi d'une personne porteuse du virus. Les autorités sanitaires avancent que seule une utilisation massive - par plus de la moitié de la population - permettra de lever certaines des restrictions de mouvement et de rassemblement ordonnées dans le cadre de la lutte contre l'épidémie.

COVIDSafe est gratuite et fonctionne sur la base du volontariat. M. Hunt n'a cessé de souligner que l'application ne permettait pas la géolocalisation et que seules les autorités sanitaires utiliseraient les données alors que la population s’inquiète de l'utilisation que le gouvernement conservateur pourrait en faire.

"Il s'agit simplement de nous aider à trouver et à alerter toute personne qui aurait pu être exposée au virus", a expliqué M. Hunt à la chaîne de télévision Sky News. "Cela signifie qu'ils peuvent être diagnostiqués et protégés plus tôt et cela peut protéger nos infirmières et nos médecins, nos personnes âgées et les Australiens les plus vulnérables", a-t-il souligné.

Parallèlement à cette application, les autorités australiennes ont intensifié leur campagne de dépistage du Covid-19. Des tests sont mis à la disposition de toute personne présentant des symptômes grippaux. Certains Etats australiens n'ont enregistré aucun nouveau cas de coronavirus et ont annoncé l'assouplissement à titre provisoire des mesures de confinement.

Dans l'Etat de Nouvelle-Galles du Sud, le plus peuplé du pays, la plupart des mesures de restrictions resteront en vigueur jusqu'à au moins mi-mai. La célèbre plage de Bondi Beach à Sydney va rouvrir mardi mais demeurera réservée aux nageurs et aux surfeurs. Un débat sur l'équivalent français de COVIDSafe, StopCovid, est attendu ces 28 et 29 avril au Parlement.

E.T. avec AFP