BFM Business

Dans l'Ohio, les entreprises pourront payer leurs impôts en bitcoins

Les entreprises de l'Ohio pourront payer leurs impôts en bitcoins.

Les entreprises de l'Ohio pourront payer leurs impôts en bitcoins. - STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

L'Ohio est le premier Etat américain à permettre aux entreprises de payer leurs impôts en bitcoins. Cette possibilité pourrait s'ouvrir aux particuliers.

Cela suffira-t-il pour consoler les entreprises les plus imposées ? Dans l'Ohio, aux Etats-Unis, il sera bientôt possible pour les sociétés de payer leurs impôts en bitcoins, rapporte Techcrunch. Une plateforme a même été mise en place cette semaine à cet effet : OhioCrypto.com. Victime de son succès ou tout bonnement défaillant, le site reste pour l'heure inaccessible.

Sa foire aux questions souligne que le fait de "payer en Bitcoin est instantané, sécurisé et transparent". Elle liste 23 taxes que les entreprises pourraient être amenées à payer via cette monnaie numérique, dont celles liées au tabac ou à l'essence.

L'intermédiaire de BitPay

En raison de la volatilité de cette cryptomonnaie, et pour éviter tout désagrément, le montant versé à l'administration sera directement converti en dollars par le biais de la plateforme BitPay, qui encaissera au passage une commission pour ce service.

L'initiative promet de simplifier la vie des entreprises du secteur de la blockchain, dont bon nombre réalisent une partie de leur chiffre d'affaires en cryptomonnaies. Auprès du Wall Street Journal, Josh Mandel, trésorier de l'Ohio, précise qu'il a été légalement possible d'ouvrir ces paiements fiscaux en bitcoins sans modifier la législation. 

L'Ohio trouve petit à petit sa place dans le secteur en pleine éclosion de la blockchain. Cet Etat entend par la suite en devenir l'un des épicentres, relevait NPR. D'après le Wall Street Journal, si l'Arizona, la Georgie et l'Illinois ont tous montré des signes d'intérêt pour ces crypto-impôts, tous trois ont cédé devant la difficulté à les mettre en place. 

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech