BFM Business

Cette caméra portable retient les noms et visages de vos interlocuteurs à votre place

-

- - -

La société israélienne OrCam a mis au point une caméra miniature à porter au quotidien, pour mieux reconnaître ses interlocuteurs et se fixer un temps à leur accorder.

A l'heure où la reconnaissance faciale s'immisce dans de nombreux pans de nos vies, pourquoi ne pas porter en permanence une caméra pour identifier les personnes que l'on croise au quotidien? C'est sans peur du cynisme que le projet OrCam MyMe est venu s'aligner parmi les nombreuses initiatives recensées sur Kickstarter

Cet "assistant personnel" prend la forme d'une caméra à porter sur soi, de la taille d'une clé USB. Doté d'un logiciel de reconnaissance faciale, l'appareil s'accroche sur une chemise ou veste et prend une photo par seconde. Chaque image est comparée avec celles d'un répertoire personnel de proches ou interlocuteurs réguliers. Dès lors qu'un visage connu est repéré, le nom de la personne ainsi que des informations sur le dernier endroit où elle a été rencontrée s'affichent sur le smartphone du propriétaire de la caméra.

Une vie sociale quantifiée

Pour Amnon Shashua, le fondateur d'OrCam, l’objectif d'un tel appareil est de mieux quantifier sa vie sociale, de la même façon que l'on peut déjà suivre son activité physique avec une Apple Watch ou un bracelet Fitbit. Son détenteur peut en effet classer les personnes à reconnaître par catégorie, de la famille au travail en passant par les personnes à éviter, pour fixer un temps quotidien à leur accorder.

Il s'agit en somme de déléguer sa mémoire des noms et des visages à ce petit appareil intelligent, pour lequel une campagne de financement participatif vient d’être lancée sur Kickstarter. L'objectif initial de 35 000 euros a d'ores et déjà été dépassé. Les premiers internautes ayant participé à cette cagnotte en ligne pourront acquérir ce produit pour 199 dollars, soit 174 euros. Pour les autres, le prix de la caméra a été fixé à 399 dollars, ou 349 euros. Les premières livraisons sont prévues pour le mois de mars 2019.

Aux critiques émises sur la vie privée des personnes filmées, la société répond simplement que les photos seront stockées uniquement sur le smartphone du propriétaire. Cet aspect intrusif pourrait constituer un fort argument à l'encontre d'OrCam MyMe. Il avait fortement pesé sur les ventes des Google Glass, ces lunettes intelligentes qui faisaient apparaître des informations sur les personnes croisées au quotidien, avec des dérives potentielles de surveillance qu'un tel appareil laissait imaginer. Pour limiter le niveau d'intrusion, Snapchat a choisi d'intégrer un cercle lumineux à ses lunettes Spectacles. La fonction permet ainsi à tout interlocuteur de savoir si elles enregistrent une vidéo.

https://twitter.com/Elsa_Trujillo Elsa Trujillo Journaliste BFM Tech